Des enfants qui font le ramadan à l'école: "Cela me pose problème", dit Alain Courtois

Le Premier échevin de la ville de Bruxelles Alain Courtois (MR) était l'invité de Jeudi en Prime. Que pense-t-il du fait que certains enfants des écoles de la ville souhaitent faire le ramadan? "Cela me pose problème parce que je me mets à la place de l'enseignant qui, selon l'article 1384 du code civil, a l'autorité sur ces enfants", a-t-il déclaré.

Pour Alain Courtois, "il y a un problème. Normalement, d'après ce que sais, le ramadan commence à la puberté. Y a-t-il des enfants dans les écoles qui peuvent se permettre de ne pas manger et d'aller au cours? Il y a là une difficulté".

Le Premier échevin de la ville de Bruxelles l'affirme : "Ma préoccupation permanente est qu'on n'ose pas mettre les points sur les I, on n'ose pas dire ce qui se passe. Pourquoi y a-t-il une rupture avec le politique? Parce que les gens, dans leurs quartiers sont en contradiction avec ce que dit le politique. Quand il y a un problème avec des enfants qui vont à l'école et qui ne mangent pas, je me permets de poser la question de la responsabilité de l'enseignant. C'est simplement une question, mais je n'ai pas la réponse. Je demande simplement qu'on s'y intéresse, en toute quiétude".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK