Des cours anti-radicalisme dans les prisons de la Communauté française

Des cours anti-radicalisme dans les prisons de la Communauté française
Des cours anti-radicalisme dans les prisons de la Communauté française - © MICHEL KRAKOWSKI - BELGA

La Communauté française (Fédération Wallonie-Bruxelles) va débloquer 26 000 euros pour l'organisation de cours "anti-radicalisme" et "citoyenneté" au sein même des prisons à partir du 1er janvier. L'arrêté ministériel en ce sens vient d'être publié au Moniteur, rapportent mercredi les journaux de Sudpresse.

Concrètement, 400 détenus pourront suivre ces cours sur l'ensemble des 19 établissement pénitentiaires de Wallonie-Bruxelles. Les formations seront dispensées par des professeurs de l'enseignement de promotion sociale.

"La particularité de ces cours est qu'ils pourront être donnés, outre les établissements d'enseignement de promotion sociale, dans les prisons mêmes", indique la ministre Isabelle Simonis. "Nous visons un public précis. Les faits ont montré que certaines personnes condamnées pour de la petite délinquance se sont radicalisées en prison, en étant au contact d'autres détenus. Ce sont ces personnes que nous voulons toucher en priorité", ajoute-t-elle.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK