Des contrôles de police chez les particuliers à Noël ? Quelles perspectives pour les fêtes ?

L’information a été évoquée par plusieurs médias ce dimanche matin : "Si nécessaire, la police sonnera aux portes à Noël." Une façon de mieux contrôler si les mesures contre l’épidémie de coronavirus sont bien respectées dans les foyers ?

C’est De Zondag qui a publié l’information à l’origine. Dans une interview, à lire en intégralité sur le site du journal flamand, la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden répond à une série de questions sur les fêtes de fin d'année.

Si nécessaire, en cas de tapage nocturne par exemple

"Beaucoup de gens ont besoin de perspectives pour Noël. Qu’est-ce que vous pouvez leur dire", demande le journaliste.

"Nous sommes à cinq semaines de Noël. Si nous nous en tenons tous aux mesures, nous pourrons peut-être offrir une perspective", réagit la ministre qui se refuse à "faire de fausses promesses".

Quant à savoir "quelle mission sera confiée à la police" à cette période, Annelies Verlinden répond : "La police fera appliquer les mesures. […] Si nécessaire, en cas de tapage nocturne par exemple, la police sonnera à la porte."

Mais pas question de procéder à des visites domiciliaires au pied levé. "La législation ne le permet pas", rappelle la ministre de l’Intérieur.

Noël ne sera absolument pas comme les précédents

Les mesures qui seront d’applications pendant la période des fêtes n’ont pas encore été annoncées par les différents gouvernements. Un comité de concertation prévu pour la fin de cette semaine devrait permettre d’en savoir plus. "A Noël, le virus sera toujours là", a déjà insisté à plusieurs reprises Alexander De Croo, le Premier ministre.

En milieu de semaine dernière, il formulait cet avertissement : "La période de Noël est une période où l’on se réunit et partage de bons souvenirs mais nous ne voulons pas être un danger les uns pour les autres. Noël ne sera absolument pas comme les précédents. Cela me semble la logique même."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK