Des blocs de béton pour fermer les frontières entre Erquelinnes et la France

La rue de Maubeuge est coupée à l'entrée de Jeumont (F)
3 images
La rue de Maubeuge est coupée à l'entrée de Jeumont (F) - © rtbf.be - Maxime Paquay

Le bourgmestre d'Erquelinnes, David Lavaux (CDH) , a pris ce mercredi une ordonnance en urgence pour fermer certains points de passage entre son entité et les communes françaises limitrophes, Jeumont notamment, à l'aide de blocs de béton. L'effectif policier belge de la zone Lermes ne permet en effet pas de de contrôler en permanence tous les points de passage transfrontaliers.

20 passages de frontière

Le maïeur a pris cette ordonnance en urgence mercredi matin pour répondre efficacement à la demande des autorités françaises d'assurer des contrôles aux différents passages entre sa commune et les communes françaises limitrophes: "Le maire PS de Jeumont, Benjamin Sainthuile m'a demandé un coup de main car de son côté il n'a pas non plus tous les effectifs pour répondre aux exigences des controles de frontières" déclare David Lavaux . Il y a 20 points de passage de frontière sur le territoire d'Erquelinnes, dont certains en rase campagne sur lesquels il ne passe que quelques véhicules par jour. Il est donc totalement contreproductif de mobiliser des policiers à ces endroits.

Il a poursuivi : "Erquelinnes se veut certes solidaire de ses voisins français mais notre zone de police Lermes ne compte que 54 policiers et il nous est donc matériellement impossible d'assurer des contrôles sur tous les points.

Les ouvriers comunaux ont commencé ce matin à fermer les petits points de frontière avec des blocs de béton. L'idée est de pousser les usagers à converger vers les points  e passage franco-belge plus importants. Ainsi à Erquelinnes même, le passage principal de la frontière est celui qui est situé dans le prolongement de la Rue Albert Ier, il est sécurisé 24h/24 par 3 hommes. Les 2 autres points frontaliers, rue Saint Antoine et rue des usines, sont fermés avec des blocs de béton.

Tous les villages de l 'entité concernés

La mesure vaut donc pour l'ensemble des villages frontaliers de l'entité: Bersillies-l'Abbaye, Grand-Reng, , Montignies-Saint-Christophe.

Les points de passage fermés par des blocs de béton sont notamment le chemin d'Hurtebise, la rue de Montignies, la rue de Cousolre, la rue de Colleret, la rue Reine Elisabeth, la rue Jeanne, la rue des Usines, la rue de Maubeuge, la rue Fosse au Sable, la Porte de France, le Petit Binche et le Bouchon de Marpent. Une dizaine de frontières sont fermées sur les 20 existants

Le bourgmestre d'Erquelinnes, David Lavaux  a par ailleurs indiqué que la zone de police Lermes assurera une présence active sur ces différents points en compagnie de la police nationale française et de la gendarmerie nationale. La mesure vaudra sans doute pendant un mois.  

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK