Des blessés lors de heurts violents entre pro et anti-Erdogan devant le consulat de Turquie

Incidents entre partisans du oui et opposants au président turc Erdogan à Bruxelles. La police de Bruxelles-Capitale-Ixelles a dû intervenir jeudi vers 16h00  pour rétablir l'ordre aux abords du consulat de Turquie, rue Montoyer, une rue parallèle à la rue Belliard dans le quartier européen. Un bureau de vote pour le référendum visant à renforcer les pouvoirs présidentiels en Turquie y est installé.

Selon une agence de presse kurde, des pro-Erdogan ont attaqué au couteau des Turcs d'origine kurde venus voter au consulat. Une personne aurait été grièvement blessée. Le parquet de Bruxelles a ouvert une enquête. Sur place, nos journalistes ont pu entendre crier "Erdogan Assassin".

La police qui a dû séparer les deux groupes à l'aide d'une autopompe a précisé que les forces de l'ordre étaient intervenue pour d'importants incidents devant le consulat. Une enquête a été ouverte. On ignore pour l'heure le nombre de blessés et si les forces de l'ordre ont procédé à des interpellations. 

Le Premier ministre condamne sur Twitter

En soirée, le Premier ministre Charles Michel a "fermement condamné" les violences qui ont éclaté jeudi soir devant l'ambassade de Turquie.Le gouvernement "prône la tolérance zéro pour les débordements en lien avec le référendum turc", a indiqué Charles Michel sur son compte Twitter.

Les Turcs résidant à l'étranger sont les premiers à s'exprimer par référendum sur la réforme constitutionnelle qui vise à instaurer un régime présidentiel en Turquie, renforçant considérablement les prérogatives du président Erdogan. Organisé simultanément dans une soixantaine de pays, dont la Belgique, le scrutin se déroule jusqu'au 9 avril prochain, tandis qu'il est fixé au 16 avril en Turquie.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK