Des banques actives en Belgique investissent 15 milliards d'euros dans l'arme nucléaire

Des banques actives en Belgique investissent 15 milliards d'euros dans l'arme nucléaire
Des banques actives en Belgique investissent 15 milliards d'euros dans l'arme nucléaire - © HATIM KAGHAT - BELGA

Sept banques actives en Belgique investissent ensemble 17,6 milliards de dollars (environ 15 milliards d'euros) dans les 20 plus grands producteurs d'armes nucléaires.

Le chiffre est issu d'un nouveau rapport de la Coalition belge contre les armes nucléaires, l'ONG Fairfin et le site 'Scan des banques'. Les investissements des établissements bancaires actifs en Belgique sont 1,5 milliard d'euros plus élevés que lors d'un rapport précédent présenté en mars, pointe le rapport.

Les montants les plus conséquents émanent de BNP Paribas, soit 9 milliards de dollars investis dans les 20 acteurs les plus importants de l'armement nucléaire. La banque est donc "le plus gros investisseur parmi les banques actives en Belgique".

Vient ensuite la Deutsche Bank, qui a investi un peu plus de 7 milliards de dollars dans 17 producteurs. La banque a depuis lors renforcé ses règles, mais il y a toujours des failles, souligne le rapport.

En ce qui concerne ING, l'étude dénombre 900 millions de dollars répartis sur sept producteurs.

Chez CBC, la politique d'exclusion relative à l'armement nucléaire a été "fortement ajustée" depuis le 1e juillet, se réjouissent les auteurs du document. La banque a placé un grand nombre de producteurs sur sa liste noire.

Les investissements restant sont réalisés par le gestionnaire d'actifs Degroof Petercam, Delen Private Bank et Treetop Asset Management. Delen aurait vendu les investissements entre-temps et Degroof Petercam l'aurait fait en partie.

Belfius ne fait plus partie de la liste, mais reçoit toutefois la recommandation de renforcer sa politique car un risque demeure que de tels investissements puissent être entrepris.

Le rapport avise les banques d'appliquer une politique sans ambiguité et de publier une liste noire. Le gouvernement belge devrait aussi élargir la loi sur les financements d'armes controversées à l'armement nucléaire, et "prendre ses responsabilités" en tant qu'actionnaire de BNP Paribas et Belfius.

À l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination des armes nucléaires, les organisations organisent des actions mercredi devant le siège de BNP Paribas Fortis.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK