Des armes belges dans le conflit qui touche le Yémen: le gouvernement wallon réagit

C’est le Soir qui le révèle aujourd’hui, des armes wallonnes ont été ou sont utilisées dans le conflit qui touche le Yémen. Des armes provenant de l’Arabie saoudite. Et pourtant, depuis 2018, depuis les informations sur l’assassinat du journaliste Jamal Kashoggi, la Wallonie ne vend plus d’armes au royaume saoudien. Mais les licences contractées par le passé ont une validité de deux ans. Résultat, des armes sont encore parties de Belgique vers l’Arabie saoudite fin 2018, début 2019. Précisons aussi que l’Arabie saoudite était un très bon client. En 2015, par exemple, la Wallonie avait vendu pour près de 400 millions d’euros d’armes à l’Arabie saoudite. C’était le deuxième client à l’époque après le Canada.

Le gouvernement wallon peut réagir

Dans le même temps, il est possible pour le gouvernement wallon, c’est une compétence des Régions, de suspendre les exportations contractées avant 2018, s’il est constaté que ces armes servent dans un conflit et donc ici, que l’Arabie saoudite dévoie l’utilisation des armes vendues. C’est ce que confirme aujourd’hui Willy Borsus, MR, le ministre-président wallon : « Si des éléments de non-respect des règles devaient être validés, je prendrai immédiatement toutes les dispositions que le décret permet. » Un examen des éléments parus dans la presse a été demandé. Et Willy Borsus s’engage à prendre une décision dès qu’il aura reçu le rapport.

La Wallonie pourrait-elle aller plus loin ?

A cet égard, il faut souligner que la Wallonie a déjà une législation plus stricte que dans bien d’autres pays. Et Willy Borsus d’expliquer que la Wallonie sera favorable à toute démarche restrictive si elle est organisée au niveau européen. Un constat partagé par le PS, le cdH et le PTB. Ecolo, dans un communiqué ce mercredi, demande aussi « que la Belgique saisisse formellement le comité européen d’une demande d’un embargo sur les armes à destination de l’Arabie saoudite et des Emirats arabes unis. » Pour les Verts, il faut que cette demande soit également officiellement adressée par la Belgique au niveau européen.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK