Dépôt de bilan pour l'entreprise Carwall: 200 emplois menacés

L'entreprise basée sur le zoning industriel de Sombreffe va déposer le bilan. Carwall est spécialisé dans la fabrication d'engin de génie civil. Depuis la fermeture du site de Caterpillar à Gosselies, la pérennité de ce sous-traitant était menacée. 

"Ca va être une douche froide pour les travailleurs. Ils se sont accrochés, mais cette fois c'est terminé." Catherine Magraff, permanente CSC Metea (métal et textile) ne cache pas sa déception à la suite du conseil d'entreprise extraordinaire tenu ce matin au sein de l'entreprise namuroise. L'annonce n'est pourtant pas une surprise. "Le Groupe Fritzmeier maintenait Carwall en vie depuis plus d'un an. Il épurait les dettes ce qui permettait de poursuivre les activités. Mais il a coupé les vivres. Dans ce contexte, la direction a décidé de déposer le bilan."

Des travailleurs en chômage économique

Depuis trois ans, la plupart des 200 travailleurs de l'entreprise sont en chômage économique. Ils travaillent à temps partiel, et sont priés de rester chez eux pendant une partie de la semaine. 

Le prononcé de la faillite se fera la semaine prochaine, il est encore trop tôt pour parler d'une éventuelle reprise. 

Cette annonce est un nouveau coup dur pour le secteur. Elle arrive au lendemain du prononcé de liquidation judiciaire de l'entreprise TIM - dans le Nord de la France -, un autre grand fabriquant spécialisé dans les engins de chantier. 

Archives : Journal télévisé 09/09/2016

L'annonce de la fermeture de Caterpillar avait tout de suite inquiété les travailleurs de Carwall, mais, à l'époque, ils gardaient espoir. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK