Dépénalisation sur l'avortement: "Il y a une majorité pour la voter à la Chambre" selon Karine Lalieux

Karine Lalieux
Karine Lalieux - © RTBF

Les débats sur la sortie de l’avortement du Code pénal sont terminés, du moins en commission justice de la Chambre. 

Et les auditions allaient presque toutes dans le même sens: il faut sortir l’avortement du Code pénal. Début juillet, la commission justice se penchera à nouveau sur la question et un vote devrait intervenir.

Pour Karine Lalieux, la députée socialiste à l’origine de la proposition de loi, il s’agirait tout simplement d’une avancée historique: "Ce serait une avancée historique nécessaire, indispensable et juste normale, étant donné qu’aujourd’hui l’avortement dans notre pays est toujours considéré comme une infraction à l’ordre moral et à l’ordre des familles. C’est totalement anachronique et en même temps il y a toujours un risque, tant pour les médecins que pour les femmes, de se faire poursuivre au pénal pour un IVG."
 

Et selon elle, malgré l'opposition de la N-VA, il y aurait une majorité pour la voter à la Chambre : "Il y a une majorité à la Chambre, le SPA, Écolo Groen, le PS bien évidemment, le PTB. Dans la majorité, nous avons aussi l’Open VLD et certains du MR qui plaident pour la dépénalisation, donc on a clairement une majorité dans ce Parlement. Je demande juste que chacun, en toute liberté, puisse se positionner ici au Parlement sur la dépénalisation de l’avortement."
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK