Denis Ducarme vs. Georges-Louis Bouchez : quand un vent glacial souffle dans les coulisses de La Première

Dans les coulisses de Matin Première, Denis Ducarme et Georges-Louis Bouchez à couteaux tirés.
Dans les coulisses de Matin Première, Denis Ducarme et Georges-Louis Bouchez à couteaux tirés. - © RTBF

L’ambiance était plutôt fraîche dans le studio de la matinale de La Première ce mercredi. Et cela n’était pas uniquement dû à la météo automnale de ces derniers jours. Entre sourires crispés, regards qui s’évitent et petites phrases, les réactions de Georges-Louis Bouchez et Denis Ducarme ont contribué à faire baisser le thermostat (politique).

►►► À lire aussi : le résumé des interviews de Georges-Louis Bouchez et Denis Ducarme

Le premier, costume noir, coquelicot symbole des commémorations de l’Armistice à la boutonnière, affiche l’enthousiasme du gagnant. Mardi soir, il a récolté 6044 voix lors de l’élection à la présidence du MR (44,59%). Un beau score, mais qui ne suffit pas pour s’imposer dès le premier tour. Le second, cravate bleue et petites fiches rectangulaires en main, écoute attentivement la chronique qui précède la traditionnelle interview de 7h45. La veille, il a convaincu 25,12% des militants (soit 3405 voix).

Cette élection est donc un épisode de plus dans la querelle qui oppose les deux hommes. Car Georges-Louis Bouchez garde une rancœur tenace contre Denis Ducarme qui lui a barré la route vers le parlement en lui refusant une place éligible sur les listes électorales.

"Il est fascinant", souffle Denis Ducarme en écoutant la chronique de Bertrand Henne depuis la régie. Jusqu’à cette chute du journaliste politique : "[Denis Ducarme] est quasiment né avec une cuiller du Mouvement Réformateur dans la bouche. Il se présente comme le candidat de la base, proche des militants, mais c’est d’abord un pur produit du parti, proche de Charles Michel". Georges-Louis Bouchez saisit la balle au bond : "Tu as raison, il est fascinant Bertrand Henne". Ambiance.

Place au débat à micros ouverts, les yeux dans les yeux ? Pas tout à fait. Denis Ducarme a refusé cette formule : "Il y aura des débats, on ne doit pas tout donner à la RTBF", dira l’actuel ministre de l’Agriculture au niveau fédéral.

►►► À lire aussi : retrouvez la chronique de Bertrand Henne en cliquant ici

Pendant que Denis Ducarme parle en studio, George-Louis Bouchez reste le regard rivé sur son téléphone. Comme souvent, il est sur Twitter à l’affût des réactions. Le chef de file de "Mons en mieux" ne quitte toujours pas son sourire.

Et quand son adversaire répond aux questions de Thomas Gadisseux, Denis Ducarme tend l’oreille. Il retiendra deux mots, deux piques qui lui sont directement adressées : Le jeune homme juge "risible" de se succéder en studio plutôt que de procéder à un débat. Et il tacle son aîné en ces termes : "On ne peut pas rassembler le parti si on joue un côté un peu populiste de la base contre les élites, c’est un peu un discours un peu style PTB."

"Tu rassembles, c’est bien…"

Georges-Louis Bouchez sort du studio. Les deux hommes se serrent machinalement la main, mais le coeur n’y est pas. "Populiste et risible", lâche Denis Ducarme. Et d’enchaîner : "Tu rassembles, c’est bien…" Réponse de Georges-Louis Bouchez : "Tu passes ton temps à jouer la base contre les élites, donc tu l’assumes." Denis Ducarme tourne les talons et conclut, à la cantonade en régie : "Merci pour ce moment".

Sur Twitter, Georges-Louis Bouchez triomphe. Même quand le compte "MR de rire" l’apostrophe en ces termes : "Georges-Louis assez arrogant ce matin. En même temps, on peut comprendre : c’est la première fois qu’il gagne une élection." Le candidat affiche son excellente humeur. "C’est pas tout à fait juste mais c’est drôle et c’est l’essentiel…", écrit-il, émoticônes rigolardes à l’appui.

De son côté, dans un tweet, Denis Ducarme dit espérer... un débat avec son "ami politique". "Après le temps pour une analyse des résultats ce matin viendra très vite celui des débats que je me réjouis de tenir avec mon ami politique Georges-Louis Bouchez afin d’échanger sereinement sur nos projets, en pensant déjà au rassemblement", lance-t-il.

Le résultat du second tour sera connu le 29 novembre prochain.

Retrouvez les interviews des deux candidats en vidéos ci-dessous

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK