Denis Ducarme veut lancer des assises "qualité et respect"

Le ministre de l'Agriculture, Denis Ducarme, veut mettre en place des assises "qualité et respect" à la suite de l'affaire Veviba. Il lancera une proposition en ce sens mardi au cours d'une réunion de concertation de la chaîne de la filière viande (de l'éleveur à la distribution), a-t-il fait savoir dimanche.

Ces assises devront déterminer "un programme de nouvelles mesures à prendre". Le ministre Ducarme plaidera "naturellement auprès des Régions pour qu'elles soient pleinement associées à ce programme".

"Il doit y avoir un avant et un après Veviba. Cette affaire a jeté l'ombre sur la filière viande de notre pays, alors que celle-ci propose des produits de grande qualité. La filière viande ne peut évidemment pas être réduite à Veviba", a-t-il souligné.

Ce programme qu'il entend déterminer avec les Régions et les différents acteurs constitue une "étape essentielle à la restauration de la confiance avec un consommateur légitimement heurté et inquiet après les révélations apportées par l'enquête judiciaire".

L'entreprise Veviba a perdu ses agréments pour un atelier de découpe et un surgélateur industriel situés à Bastogne, après qu'une perquisition menée la semaine dernière a révélé une falsification de renseignements sur la date de congélation de la viande et une non-conformité de plus de 50% des produits contrôlés.

 

Baptiste Hupin a rencontré Denis DUCARME (Radio)

Baptiste Hupin a rencontré le ministre de l'agriculture Denis DUCARME qui veut mettre en place des assises "qualité et respect" à la suite de l'affaire Veviba. Pour lui il y a probablement des failles...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK