Le secrétaire d'Etat fédéral Bart Tommelein succède à Annemie Turtelboom

Le secrétaire d'Etat fédéral à la Lutte contre la fraude sociale, à la protection de la vie privée et à la Mer du nord, Bart Tommelein, est pressenti pour succéder à Annemie Turtelboom.
Le secrétaire d'Etat fédéral à la Lutte contre la fraude sociale, à la protection de la vie privée et à la Mer du nord, Bart Tommelein, est pressenti pour succéder à Annemie Turtelboom. - © KURT DESPLENTER - BELGA

Le secrétaire d'Etat fédéral à la Lutte contre la fraude sociale, à la protection de la vie privée et à la Mer du nord, Bart Tommelein, remplacera Annemie Turtelboom, en charge des Finances, du Budget et de l'Energie au gouvernement flamand.

Bart Tommelein démissionne donc de son poste au gouvernement fédéral. Le nom de son successeur est également connu. C'est celui du député européen Philippe De Backer.

Annemie Turtelboom a démissionné vendredi, emportée par l'impopularité de la "Turteltaks", une taxe imposée aux ménages flamands pour compenser l'impact financier du soutien public aux énergies renouvelables des gouvernements précédents.

L'Open Vld s'était réuni en conseil de parti à 17h.

Nouvelle figure de proue libérale en Flandre

Agé de 53 ans, ce Ouest-Flandrien père de cinq enfants trouve ses racines politiques dans le mouvement nationaliste flamand.

De 1985 à 1992, il fut en effet président de la VUJO, le mouvement des jeunes au sein de la Volksunie, avant de passer avec d'autres, comme Jaak Gabriëls et Hugo Coveliers, vers le VLD cornaqué par Guy Verhofstadt.

Avant de se lancer en politique, l'Ostendais a travaillé dans le secteur bancaire, auprès de l'Anhyp, où il s'est notamment occupé de la fusion entre Ippa et Axa.

En 2000, il entre au cabinet du ministre-président flamand Patrick Dewael, d'abord comme conseiller, puis comme porte-parole.

En 2003, il est élu à la Chambre où il deviendra chef de groupe VLD en 2008. Il présidera la commission d'enquête Fortis en 2009, avant de passer rapidement vers le Parlement flamand où il sera aussi désigné sénateur de communauté.

Il exercera cette fonction jusqu'en 2013, moment où son mandat de sénateur deviendra incompatible avec un mandat exécutif local.

En dépit d'une campagne très dure contre le sp.a de Johan Vande Lanotte aux communales de 2012, Tommelein décidera de poursuivre la coalition avec le sp.a à Ostende. Il en deviendra même le premier échevin.

En 2014, il est tête de liste Open-Vld en Flandre occidentale. Un moment en compétition avec le libéral flamand bruxellois Sven Gatz pour devenir ministre des Médias, il atterit finalement au gouvernement fédéral comme secrétaire d'Etat en charge de la Lutte contre la fraude sociale, de la Protection de la vie privée et de la Mer du Nord.

A ce poste, il fut notamment fort occupé par l'introduction des caisses enregistreuses et des flexi-jobs dans l'horeca, ainsi que par le bras-de-fer avec Facebook.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK