Démission des préformateurs, le Roi tient sa décision en délibéré et entame des consultations

Bart De Wever et Paul Magnette ont présenté ce matin leur rapport final au Roi. Ils ont également remis leur démission. Dans un communiqué, le Palais précise que "le Roi tient sa décision en délibéré". La démission des deux préformateurs n’a donc pas encore été acceptée par le roi. Le Roi entamera des consultations "avec les présidents de partis ayant été impliqués dans les discussions politiques après les élections".

Le Palais ne souhaite manifestement pas perdre de temps. Le Roi débutera sa série de rencontres dès cet après-midi. Le président du CD&V, Joachim Coens sera reçu en audience à 14 heures. Le Roi rencontrera ensuite le président du s.p.a, avant de s'entretenir avec Maxime Prévot, président du CDH.

L’audience de ce lundi matin n’aura duré que 35 minutes. A l’issue de la rencontre avec le Roi, Bart De Wever et Paul Magnette ont échangé quelques mots avant de repartir en voiture.

Les présidents du PS et de la N-VA étaient arrivés chez le Roi sur le coup de 11 heures. Cette visite au Palais était la troisième depuis qu’ils ont accepté leur mission royale le 20 juillet. Paul Magnette et Bart De Wever ont déjà fait rapport au Roi le 31 juillet et le 8 août.

Tâche compliquée

Paul Magnette et Bart De Wever ont exprimé, vendredi 14 août, le souhait de mettre fin à leur tentative de former un gouvernement fédéral majoritaire. Les deux présidents de partis ont effectivement dû constater qu’ils ne parvenaient pas à rassembler suffisamment de partis autour de leur projet pour obtenir une majorité parlementaire.

Les hommes forts du PS et de la N-VA ont tenté la semaine dernière d’élargir le cercle de cinq partis disposés à entamer des négociations gouvernementales (PS, spa, CD&V, cdH et N-VA). Leurs regards se sont alors tournés vers les verts flamands et francophones et les libéraux flamands.

Mais libéraux et écologistes du Nord et du sud du pays ont répondu à ces appels du pied par l’envoi d’un communiqué commun appelant à ne pas opposer leurs familles politiques. Ce communiqué a grippé les discussions en cours et après une ultime réunion avec le MR et l’Open vendredi, Paul Magnette et Bart De Wever ont décidé de remettre le sort de leur mission entre les mains du Palais. Cette démission est donc pour l’instant tenue en suspens par le Palais.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK