Delphine devient de Saxe-Cobourg-Gotha : mais qui sont les Saxe-Cobourg-Gotha ?

C’est officiel : Delphine Boël va changer de nom de famille et s’appeler Delphine de Saxe-Cobourg et Gotha. Le contenu de l’arrêt de la Cour d'appel de Bruxelles, que la RTBF vous révélait ce jeudi, confirme ce qui avait déjà été tranché par la justice : Delphine est bien la fille naturelle du roi Albert II.

Nouveau patronyme pour Delphine, lequel est relié à une famille dont l’origine remonte au début du 19e siècle. La maison allemande de Saxe-Cobourg et Gotha est fondée en Allemagne en 1826 par Ernest III, ancien Duc de Saxe-Cobourg-Saalfeld, fils de François de Saxe-Cobourg-Saalfeld. Ce duché (situé dans les actuelles Thuringe et Bavière) est obtenu quelques années plus tôt à la suite d’une union entre la grande soeur d’Ernest avec un membre de la maison de Russie, Constantin Pavlovitch de Russie. Ce territoire confie à la famille prospérité et puissance. Explications.

De Saxe-Cobourg-Saalfeld à Saxe-Cobourg et Gotha

En 1806, Ernest III a 22 ans lorsqu’il hérite, par son père François, du Duché, lequel est aux mains de l’armée napoléonienne. En 1807, Napoléon et Alexandre Ier de Russie, dont les deux pays sont en guerre, signent le traité de Tilsitt. Le Tsar, dont un membre de la famille est marié à la grande soeur d’Ernest, obtient de l’Empereur français que le Duché soit rendu aux Saxe-Cobourg.

En 1817, Ernest épouse Louise de Saxe-Gotha-Altenbourg. En 1826, la lignée des Saxe-Gotha-Altenbourg s’éteint. Il faut réorganiser les duchés. Ernest III cède alors la Saxe-Saalfeld et reçoit en échange la Saxe-Gotha, en Bavière. Ernest III devient Ernest Ier de Saxe-Cobourg-Gotha. C’est ainsi que démarre la lignée, elle-même rameau de la maison de Wettin (branche ernestine).

Cela, c’est pour la maison de Saxe-Cobourg-Gotha et son origine. Mais comment en arrive-t-on à Albert II et à Delphine mais aussi à d’autres familles régnantes en Europe ?

Ernest avait huit frères et soeurs. L’un d’eux est Léopold, né en 1790. Prince allemand, officier dans l’armée impériale russe, émigré au Royaume-Uni, marié à la princesse Charlotte de Galles (avant de la perdre), Léopold se voit attribuer un royaume, celui de Grèce, en 1829. Il refuse. En 1830, par contre, il accepte de monter sur le trône du tout nouveau royaume de Belgique. Il est choisi par le Congrès national, la première assemblée belge et le régent Erasme-Louis Surlet de Chokier. Le Congrès s’est tourné vers le prince allemand, pour ses compétences militaires, diplomatiques et en raison de ses relations actuelles et futures avec les autres familles régnantes européennes.

Royaume-Uni, Portugal, Bulgarie

C’est-à-dire ? Du premier mariage d’Ernest, naît notamment Albert de Saxe-Cobourg et Gotha, qui deviendra prince consort du Royaume-Uni après son union avec la Reine Victoria, qui n’est autre que sa cousine. Autre branche, celle du prince Ferdinand, descendant des Saxe-Cobourg et Gotha, prince et roi des Bulgares entre 1887 et 1918.

On retrouve également les Saxe-Cobourg et Gotha au Portugal. Pour être précis, c’est la maison de Bragance-Saxe-Cobourg et Gotha issue de Ferdinand-Auguste. C’est le neveu de Léopold de Belgique et cousin de la reine Victoria. Ferdinand-Auguste devient roi après son mariage avec Marie II de Portugal, en 1836.

Retour à la branche belge. En 1865, Léopold II, fils de Léopold Ier et de Louise d’Orléans, devient roi des Belges. Puis c’est au tour de son neveu Albert Ier. Montent ensuite sur le trône Léopold III, Baudouin, Albert II et Philippe.

Saxe-Cobourg et Gotha puis de Belgique

Tous des Saxe-Cobourg et Gotha. Mais cela n’a pas toujours été aussi évident. En 1921, au sortir de la Première guerre mondiale, porter un nom allemand n’a pas bonne presse. Albert Ier décide de changer cela. Fini le nom de famille Saxe-Cobourg et Gotha pour les membres de la famille royale belge et les descendants, à partir des enfants de Léopold III. Place au nouveau patronyme "de Belgique". Celui-ci figure sur les cartes d’identité des princes actuels comme on peut le constater sur celle de Laurent, prise en photo en 2003 lors de son passage dans un bureau de vote.

Mais en 2017, comme le rappelle Le Soir, retour à Saxe-Cobourg-Gotha. "Tous les membres de la famille royale issus de la descendance de Léopold Ier (donc pas les épouses de rois, Mathilde et Paola, ou les conjoints de princes, Lorenz et Claire), à l’exception des enfants/petit-enfant d’Astrid et Lorenz, portent désormais aussi les titres de 'Duc de Saxe, Prince de Saxe-Cobourg-Gotha' ou 'Duchesse de Saxe, princesse de Saxe-Cobourg-Gotha'. Comme avant 1921. Un titre qu’ils pourront transmettre à leur descendance", rappelle le journal.

Explication du Palais royal ? Un arrêté royal de 2015 confirme que les membres de la famille royale portent les titres auxquels ils ont droit de part leur ascendance.

Delphine Boël peut donc désormais porter le titre de princesse et ce nom de famille.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK