Delphine Boel: un jugement attendu avant Pâques, quelles hypothèses?

Delphine Boel: un jugement attendu avant Pâques, quelles hypothèses?
Delphine Boel: un jugement attendu avant Pâques, quelles hypothèses? - © ERIC LALMAND - BELGA

Le tribunal civil rendra son jugement avant les vacances de Pâques. Delphine Boël sera fixée au moins sur la première partie de sa requête. Elle concerne le lien qui l’unit à son père légal Jacques Boël. Une étape importante pour la suite de la procédure.

Impossible d’avoir deux pères. Delphine Boël pour l’instant en a toujours un. Si le tribunal fait droit à sa requête, c'est très probable, elle pourra bientôt quitter la famille Boël.  Son père légal, Jacques Boël, ne conteste pas la procédure entamée par Delphine. Depuis qu'il a pris connaissance d'un test ADN, il sait qu'il n'est pas le père biologique de Delphine. Ce qui devrait faciliter le travail du tribunal.

Albert II désigné comme père ?

Reste une inconnue. Chaque partie a plaidé ce matin et il a forcément été question aussi de l’éventuelle paternité d’Albert II. Dès lors jusqu’où le tribunal ira-t-il dans le jugement avant Pâques ? Trois hypothèses. Dans la première, il se prononce uniquement sur le volet désaveu de Jacques Boël. Delphine n’a alors plus de père légal. Et la procédure de reconnaissance se poursuit ultérieurement. 

Seconde hypothèse, le tribunal pourrait écarter la paternité de Jacques Boël et demander à Albert II dans son jugement de réaliser à son tour un test ADN pour dissiper tous les doutes.

Enfin, troisième hypothèse, le tribunal se prononce sur les deux volets: Jacques Boël n’est plus le père et le tribunal désigne dans la foulée Albert II comme  le nouveau père légal de Delphine, ce serait surprenant mais pas impossible sur le plan du droit de la famille. Seule certitude, le jugement rendu ne sera pas définitif.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK