Délestage: le bourgmestre de Gand exige des explications

"Je souhaite savoir pourquoi Gand pourrait être l'unique chef-lieu de province à être touché", a indiqué Daniel Termont. "Je ne plaide pas uniquement en faveur des 70 000 habitants concernés, des hôpitaux, des écoles et des institutions de soins mais également pour de nombreuses entreprises à l'est du canal Gand-Terneuzen, entre ArcelorMittal et Volvo Cars", a-t-il précisé.

Le bourgmestre de Gand souhaite mettre sur pied une cellule de sécurité permanente afin de contrôler les conséquences du délestage sur sa ville. "(Un délestage) de trois heures est relativement court, mais il peut néanmoins se passer beaucoup de choses pendant ce temps", estime-t-il.

Daniel Termont est cependant d'avis qu'il n'y a pas lieu de paniquer. Il demande à ses administrés d'éviter les questions individuelles à ce stade car aucune réponse ne peut encore y être apportée.

Une réunion aura lieu mercredi prochain à la province avec les fonctionnaires ad hoc.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK