Déjà 235 gardiens recrutés depuis la signature du protocole d'accord avec Koen Geens

Déjà 235 gardiens recrutés depuis la signature du protocole d'accord avec Koen Geens
Déjà 235 gardiens recrutés depuis la signature du protocole d'accord avec Koen Geens - © Belga

Les premiers gardiens de prison engagés dans le cadre de la vague de recrutement lancée par le Service Public Fédéral Justice en juin, sont entrés en fonction en septembre, ressort-il de chiffres intermédiaires du SPF.

Cette vague de recrutement fait suite au protocole d'accord signé fin mai par les syndicats et le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V), en vue de mettre un terme à la grève qui paralysait depuis plusieurs semaines les prisons bruxelloises et du sud du pays.

Le gouvernement propose l'engagement de 480 statutaires supplémentaires dont 386 agents pénitentiaires. Chaque agent sur le départ sera remplacé jusqu'à ce que le cadre atteigne 7075 équivalents temps plein.

Depuis la signature du protocole d'accord, le Selor, le bureau de sélection de l'administration fédérale, a invité 10.544 personnes à des tests de sélection.

Jusqu'à présent, 1346 candidats se sont présentés, dont 646 ont finalement réussi les épreuves. Parmi ces derniers, 235 gardiens ont déjà été recrutés. Soixante-neuf d'entre eux sont entrés en service en septembre et 92 en octobre.

En novembre, 55 autres intègreront la profession, contre 17 en décembre et 2 en janvier. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK