DéFI (ex-FDF) ne participera pas aux élections communales à Linkebeek

DéFI ne participera pas aux élections à Linkebeek
DéFI ne participera pas aux élections à Linkebeek - © Droits réservés

Le parti d'Olivier Maingain ne participera pas aux élections communales partielles et anticipées du 13 décembre, dans la petite commune à facilités de Linkebeek. On s'en souvient, pour protester contre la nomination au poste de bourgmestre d'un élu flamand de la liste ProLink, les treize conseillers communaux francophones de la Liste du Bourgmestre ont remis leur mandat en jeu.

La vie politique communale étant bloquée, le collège à majorité absolue francophone a décidé d'organiser des élections le dimanche 13 décembre. Des élections partielles parce que les deux élus flamands de la liste ProLink n'ont pas démissionné. Ils conserveront donc leur siège quel que soit le résultat du scrutin. Et des élections anticipées parce que la prochaine échéance communale n'est pas prévue avant octobre 2018.

Ni DéFI, ni liste flamande

L'ex-FDF a choisi de ne pas figurer sur la liste Linkebeek emmenée par Damien Thiéry. L'ex-bourgmestre faisant fonction de la petite commune de la périphérie bruxelloise a quitté le FDF (devenu DéFI) peu avant les dernières élections législatives de mai 2014 pour rallier le Mouvement Réformateur (MR).

Depuis lors, Olivier Maingain et Damien Thiéry s'échangent volontiers des noms d'oiseaux. Pour expliquer son absence de la liste francophone, DéFi avance cependant un motif d'ordre purement politique : en acceptant d'envoyer les convocations électorales en néerlandais plutôt que dans la langue de l'électeur, Damien Thiéry ne respecte pas les décisions du Conseil d'Etat et cède devant la tutelle flamande.

Pour autant, DéFI aurait pu déposer sa propre liste sans affaiblir le "camp francophone", à supposer qu'il existe encore. Le parti fédéraliste s'abstiendra donc, même si la minorité flamande ne sera pas représentée lors du scrutin.

En théorie, rien n'aurait empêché les candidats non élus de la liste ProLink de 2012 (ou d'autres) de se présenter, histoire d'un peu grignoter l'influence des francophones. Mais les partisans des deux conseillers non démissionnaires refusent de participer à la "comédie" de la liste Linkebeek.

Damien Thiéry et ses troupes se retrouveront donc seuls en lice face au petit parti "La Droite", qui ne présentera que quatre candidats. La tête de liste s'appelle Pascal Collet et se présente comme le cousin germain de Benoît Lutgen, le président du cdH.  

  

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK