Défendre la Rome antique ou écouter Charles Michel? Bart De Wever a tranché

Des figurants déguisés en soldats romains pour le mariage de Bart De Wever en 2009
2 images
Des figurants déguisés en soldats romains pour le mariage de Bart De Wever en 2009 - © JORGE DIRKX - BELGA

Le président de la N-VA a tout de même trouvé le temps de se rendre à Bruxelles ce dimanche pour écouter le discours de politique générale de Charles Michel (MR) : le bourgmestre d'Anvers, historien et grand passionné d'histoire romaine, devait "défendre la Rome antique contre les Grecs", avait-il annoncé sur Twitter.

 

La déclaration gouvernementale aurait du avoir lieu ce mardi mais suite à des tiraillements à l'intérieur du gouvernement sur le budget de l'Etat 2017, un accord n'est intervenu que vendredi dans la soirée. La déclaration a donc été reportée à ce dimanche midi, fait exceptionnel. Mais Bart De Wever devait prend part à un débat sur la grandeur des civilisations antiques, grecque et romaine, à la bibliothèque Henri Conscience. 

La N-VA avait précise qu'il ne fallait pas voir malice dans l'absence du député De Wever qui ne pouvait renoncer à des engagements pris in tempore non suspecto. Rien à voir donc avec son absence de jeudi dernier quand il a préféré aller lire sa gazette à la cafétéria du Parlement pendant l'allocution du Premier ministre. La porte-parole de la N-VA précise que la conférence à laquelle il devait participer ce dimanche revêt une dimension caritative.

Par contre l'Ecolo Jean Marc Nollet s'étonne sur Twitter que Charles Michel "accepte ça, tranquille".

Mais finalement, Bart De Wever viendra tout de même écouter Charles Michel, a-t-il annoncé sur Twitter peu avant midi: la conférence sur le duel gréco-romain a été réportée à 13h30.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK