Décumul des mandats: démission d'au moins 10 députés wallons

C’était une conséquence attendue des élections communales: un grand jeu de chaises musicales va avoir lieu au parlement de Wallonie. Plusieurs députés sortis vainqueurs du scrutin communal vont en effet quitter l’assemblée régionale, conformément au durcissement des règles relatives au décumul des mandats qui les obligent désormais à opter pour un de leurs mandats et à abandonner l’autre.

Une dizaine de départs minimum

Au PS, Jean-Marc Dupont (Frameries), Dimitri Legasse (Rebecq) et Maurice Mottard (Grâce-Hollogne) conservent leur écharpe mayorale et se replient dans leur commune. Leurs collègues et nouveaux bourgmestres Véronique Bonni (Dison), Bruno Lefebvre (Ath) et Nicolas Martin (Mons) font également le choix de l’échelon local.

Au MR, Jordan Godfriaux (Perwez), Patrick Lecerf (Hamoir) et Valérie Warzée-Caverenne (Hamois) préfèrent eux aussi gérer leur maison communale.

Et au cdH, Isabelle Stommen (Welkenraedt) souhaite se concentrer sur le CPAS de sa commune.

Sous réserve de validation des pactes de majorité dans quelques semaines, ces dix députés quitteront donc les bancs parlementaires en décembre, et ils seront peut-être imités par d’autres qui sont actuellement en négociation pour entrer dans des majorités communales   

Mauvais timing et coût important

Voilà donc les partis obligés de faire appel à des suppléants, pour assurer la fin de la législature jusqu’aux élections régionales du mois de mai. En espérant que ces "roues de secours" soient disponibles, et acceptent ce mini-mandat de 5 mois à peine.

Cerise sur le gâteau : les députés sortants ont droit à une indemnité de sortie, entre 4 et 24 fois l’indemnité parlementaire mensuelle classique (7611 euros brut).

Et le comble, c’est que ces suppléants auront eux-aussi droit à l’indemnité de sortie minimale, soit quatre mois de "salaire" complémentaire.

Un coût énorme pour le parlement de Wallonie, qui aurait pu être limité si ce renforcement des règles de décumul des mandats était intervenu lors du renouvellement du parlement régional. Mais les partis en ont décidé autrement...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK