Les crèches pourront rouvrir leurs portes à tous les enfants à partir du 4 mai

Les crèches pourront rouvrir leurs portes à tous les enfants à partir du 4 mai
Les crèches pourront rouvrir leurs portes à tous les enfants à partir du 4 mai - © Westend61 - Getty Images/Westend61

Avec la crise du coronavirus, les crèches sont moins fréquentées ces dernières semaines. La priorité est actuellement donnée aux enfants dont les parents travaillent dans des fonctions "cruciales" pour lutter contre l’épidémie ou à ceux qui n’ont pas d’autre solution pour faire garder leur enfant.

"Nous comptons sur votre sens civique pour déterminer si vous avez besoin de mettre votre enfant dans un milieu d’accueil", peut-on lire sur le site internet de l’Office de la Naissance et de l’Enfance (ONE).

Outre le casse-tête organisationnel pour les familles, certaines crèches font face à des difficultés financières. Les quotes-parts versées par les parents sont en chute libre, alors que ces sommes représentent 25% des ressources financières des crèches agréées subventionnées.

Ces 25% sont capitaux car ils permettent de financer 40% de l’emploi dans les crèches, les frais de fonctionnement et de maintenance. La diminution des quotes-parts perçues a donc des conséquences sur les finances des crèches.


►►► À lire aussi : Les réponses à toutes les questions que vous vous posez sur le déconfinement


Les mesures annoncées par le gouvernement fédéral vendredi dernier viennent changer la donne. A partir du 4 mai, plus question de priorités dans les structures d'accueil de la petite enfance. "Tous les enfants doivent pouvoir être accueillis progressivement, en tenant de compte de la capacité organisationnelle des milieux d’accueil, et sans distinction", écrit Bénédicte Linard, ministre de l’Enfance en Fédération Wallonie Bruxelles (FWB), dans un communiqué diffusé ce lundi soir. Les parents qui seront encore en télétravail à partir du 4 mai peuvent donc aussi mettre leurs enfants à la crèche. Le cabinet de Bénédicte Linard nous confirme qu'il n'y aura pas de "tri".

Dans ce contexte, "il s’agit de tenir compte de la période intermédiaire du 4 au 17 mai caractérisée par une reprise progressive des activités des milieux d’accueil".

Distanciation sociale et enfants en bas âge

Reste à organiser l’accueil dans des conditions d’hygiène convenables, ce qui n’est pas toujours simple avec des enfants en bas âge.

"Les réponses et recommandations sanitaires font actuellement l’objet d’un travail approfondi des équipes de l’ONE en concertation avec le secteur. Ce travail sera communiqué cette semaine aux milieux d’accueil et aux pouvoirs organisateurs", poursuit le communiqué.

Du matériel tel que des masques en tissu et du gel hydroalcoolique devrait être fourni par la FWB à partir du 4 mai.

Selon Bénédicte Linard, "la période qui s’ouvre va à nouveau solliciter des efforts et la créativité du personnel et des responsables des milieux d’accueil afin de permettre la reprise de leurs activités. Nous sommes, avec l’ONE, à leur côté pour apporter des réponses et solutions pratiques et ainsi leur permettre de s’adapter au mieux à la situation."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK