Contacts sociaux, culture, sport, Horeca, voici les mesures annoncées par le Conseil national de sécurité ce 3 juin

Conseil National de sécurité: Vers plus de liberté dès le lundi 8 juin
Conseil National de sécurité: Vers plus de liberté dès le lundi 8 juin - © POOL OLIVIER HOSLET - BELGA

Sophie Wilmès, la Première ministre a démarré la conférence de presse, suivant le Conseil national de sécurité, par des remerciements. "Aujourd’hui, la situation est meilleure que nous ne l’espérions et c’est le fruit des efforts des uns et des autres. Grâce aux personnes en première ligne, tous les hommes et les femmes qui ont fait tourner le pays pendant cette crise, ainsi que tous ceux qui ont respecté les règles jusqu’ici."

Une nouvelle approche

Dès le lundi 8 juin, tout sera permis sauf…

C’est une nouvelle stratégie, une nouvelle approche lors de cette nouvelle phase de déconfinement. Il y aura six règles d’or à respecter :

  • Mesures d’hygiènes comme se laver les mains ou ne pas faire la bise
  • Privilégier les activités extérieures
  • Prendre des précautions supplémentaires quand on est en présence de personnes à risques
  • Distance de sécurité d’application sauf membres d’une même famille et pour les enfants de moins de 12 ans.
  • Contacts sociaux rapprochés élargis avec 10 personnes
  • Activités de groupe avec 10 personnes maximum, enfants compris (dans un parc ou au restaurant)

La bulle de contacts élargie à 10 personnes

Le Conseil national de sécurité a décidé d’élargir la bulle de contacts à 10 personnes. Les autorités conseillent à chacun de n’avoir des contacts rapprochés qu’avec maximum 10 autres chaque semaine. La bulle de contacts est donc élargie. "Cette règle compte pour chaque personne. Ce droit donc est tout à fait individuel. Chaque semaine signifie aussi que ces personnes peuvent changer si vous le souhaitez", a-t-elle précisé.

Pour les autres personnes, il faudra maintenir les distances physiques d’1m50. Si ce n’est possible, il est fortement conseillé de porter un masque.

Il s’agit d’un conseil, d’une recommandation. Les autorités publiques comptent sur le bon sens et la solidarité des Belges pour continuer à se protéger les uns, les autres. Elles misent sur le contrôle social naturel. Si par exemple, vous êtes invité à une fête où il y aura plus de 10 personnes, il est fortement recommandé de ne pas y aller pour respecter la règle de "la bulle des 10".

 

Horeca, c’est reparti dès le 8 juin, mais partiellement

Le secteur Horeca aura suivi cette conférence de presse de près. Des semaines que les restaurateurs et les cafetiers attendent des nouvelles pour une réouverture. Le secteur et les syndicats se sont accordés la semaine dernière pour définir des règles sanitaires à respecter, comme : pas de service au comptoir, distance entre les tables, pas de menus individuels ou la réservation obligatoire dans les restaurants. Il ne restait plus qu’à patienter le feu vert du conseil national de sécurité pour rouvrir. Le Conseil national de sécurité a donc annoncé cette réouverture pour le 8 juin sous conditions :

  • Protocole à respecter
  • 1m50 entre les tables
  • Maximum 10 personnes par table
  • Ouverture jusqu’1h du matin (tout comme les nightshops)

Tourisme d’un jour permis en Belgique dès lundi

Dès lundi, le tourisme d’un jour ou plus sera à nouveau permis. Tout comme les locations de gîtes, les campings, les bungalows ou de particuliers à particuliers. Elles pourront rouvrir et accueillir à nouveau des résidents dès le 8 juin.

Vacances cet été dans l’espace Schengen

Le Conseil national de Sécurité a annoncé que l’ouverture des frontières le 15 juin. Une levée des frontières sur l’ensemble de l’Europe, Royaume-Uni compris avec réciprocité. Ça signifie que si l’un des pays de l’espace Schengen décide de rouvrir plus tard ses frontières, tout sera retardé par rapport aux Belges. Exemple, L’Espagne a annoncé qu’elle ne rouvrira ses frontières le 1er juillet, c’est seulement à ce moment-là que les Belges pourront donc partir en vacances dans ce pays. "Pour connaître les conditions d’accueil de votre destination de vacances, nous vous conseillons d’aller sur le site internet des Affaires étrangères", conseille la première ministre.

Le secteur culturel n’a pas été oublié

A partir du 8 juin, toutes les activités sans publics pourront reprendre. Toutes celles sans public ne seront pas permises, mais elles pourront reprendre à partir du 1er juillet. Là aussi, il y aura des mesures à respecter pour gérer cette audience comme les distances sociales et pour un maximum de 200 personnes.

Les cinémas pourront aussi rouvrir le 1er juillet dans ces mêmes conditions. "Comme pour toutes activités rassemblant de nombreuses personnes, le port du masque sera fortement recommandé", précise la première ministre.

Le Conseil national de Sécurité a conscience que les mesures sanitaires exigées auront un impact sur la rentabilité de ces activités. Les différents niveaux de pouvoirs planchent sur des aides spécifiques à chaque secteur pour pallier le manque de rentrées économiques.

Loisirs et détente

Les activités de loisirs et de détente sont autorisées à partir du 8 juin à l’exception des conférences, des parcs d’attraction et des plaines de jeux en intérieur qui ne pourront reprendre qu’à partir du 1er juillet.

3,2,1, Go pour le sport

Dès lundi, les sports en salle ou à l’extérieur pourront reprendre sans distinction que cela soit au niveau professionnel ou amateur. Tout comme les salles de fitness. 

Il y a des restrictions :

- les sports de contact comme le judo, la boxe, le basket et le volley devront être limités à des entraînements sans… contact jusqu’au moins le 1er juillet Pour le football, le rugby ou le handball, autres sports de contact, en revanche, tout semble permis.

- dans les salles de sport, les vestiaires et les douches ne seront pas utilisables avant le 1er juillet.

- les piscines et les centres de welness ne seront pas rouverts non plus avant le 1er juillet.

Quant aux sports avec public, ils pourront reprendre le 1er juillet, assis en tribune et en veillant à respecter les mesures en vigueur. "Toutes ces activités sportives peuvent être organisées si elles sont encadrées par un animateur ou un coach, mais maximum 20 personnes. Ce nombre sera élargi à 50 au 1er juillet", souligne Sophie Wilmès.

A partir de lundi, les stages sportifs peuvent reprendre à condition d’être encadrées par un coach et avec un groupe limité à 20 personnes. Et 50 personnes à partir du 1er juillet.

 

Lieux de cultes et célébrations

Les lieux de cultes n’ont plus accueilli de fidèles depuis le 14 mars. Les célébrations pourront reprendre dès lundi mais avec un maximum de 100 personnes. Tout comme les mariages et les enterrements. Et ce nombre de personnes augmentera à 200 maximum au mois de juillet. Les rites avec contact physique restent interdits.

Pas de manifestations, ni de rassemblements jusqu’à la fin de l’été

Tous les grands événements de masse sont déjà annulés jusqu’à la fin du mois d’août. Et même si la situation épidémique se stabilise, Sophie Wilmès rappelle : "Ce juin 8 juin n’est pas la fin des phases de déconfinement. Il y aura une phase 4 et 5 en juillet et en août si la situation épidémique le permet. Mais c’est une étape importante et il ne faut pas faire l’erreur de croire que le virus est parti. Les risques sont toujours présents, mais la vie normale se profile à l’horizon. Grâce aux efforts de la collectivité, grâce à vous, l’épidémie s’affaiblit. Ne relâchons pas notre vigilance, même si la lassitude peut s’installer auprès de nombreuses personnes."

Les manifestations aux Etats Unis font aussi écho chez nous. "Certains souhaitent organiser ce type de manifestations en Belgique. Nous vous demandons de tenir compte de votre santé et celles des autres. De tenir compte aussi des conséquences que cela pourrait avoir sur la propagation de l’épidémie et sur l’ensemble de la population. Une multitude de possibilités existent pour exprimer son soutien à une cause, compatibles avec la crise sanitaire que nous traversons. Mais aussi par respect pour le personnel soignant", a conclu la première ministre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK