Coronavirus : les Belges peuvent désormais franchir la frontière pour voir leur famille et faire leurs courses, sauf vers la France

Les visites familiales au-delà des frontières du pays sont à nouveau possibles à partir de ce samedi, a annoncé vendredi le ministre de l'Intérieur, Pieter De Crem. De son côté, au micro de la RTBF, le ministre des Affaires étrangères Philippe Goffin précisait que la mesure permettait également aux personnes de passer la frontière afin de faire du shopping. Une mesure à nuancer. En effet, les Belges sont bien autorisés à rendre visite aux membres de leur famille résidant en Allemagne, au Grand-Duché de Luxembourg ou aux Pays-Bas. Ils peuvent également traverser la frontière pour faire des achats dans ces pays, à condition de respecter les mesures en vigueur. Aux Pays-Bas, certains maires de communes frontalières se sont montrés surpris par cette décision, précisant qu'aucune "concertation" n'a eu lieu avec eux, et qu'ils se réservaient le droit de refouler des Belges s'ils devaient être trop nombreux à vouloir passer la frontière.

Ces autorisations ne concernent cependant pas la France, où seuls les déplacements essentiels sont permis, précisent les Affaires étrangères. Dans un premier temps, la communication n'a pas été claire à ce niveau, les Affaires étrangères ayant dans un premier temps annoncé une réouverture des frontières avec tous les pays limitrophes. Certains belges se sont donc fait refoulé à la frontière française, et le ministre des Affaires étrangères Philippe Goffin a reconnu sur le plateau du JT de 19h30 qu'il y avait eu un "couac", "la communication n'était pas claire, on aurait du être plus précis."

" Les voyages non essentiels au départ de la Belgique et vers la Belgique sont interdits. Par dérogation à l'alinéa premier, il est autorisé de rendre visite aux membres de la famille qui habitent dans un pays limitrophe, tout en respectant les conditions prévues à l'article 5bis, paragraphes 2 et 3, ainsi que de faire ses courses dans un pays limitrophe.


►►► À lire aussi : Coronavirus en Europe : la réouverture des frontières demande une approche coordonnée, estime Steven Van Gucht


Les visites n'étaient plus possibles depuis le 20 mars, lorsque les frontières ont été fermées aux déplacements non essentiels. Dans le cadre de la stratégie de sortie, il est autorisé, depuis le 10 mai, de rendre visite à maximum quatre personnes sur le territoire national.

Le ministre a demandé au Groupe d'Experts en charge de l'Exit Strategy (GEES) un avis sur une application de la mesure aux visites transfrontalières. Il a en outre eu plusieurs entretiens avec ses confrères des cinq pays voisins (Pays-Bas, France, Allemagne, Luxembourg et Grande-Bretagne) sur ce dossier.

Un document toujours nécessaire pour se rendre en France

Pour rappel la France exige toujours que les personnes soient munies de l'attestation en vigueur dûment remplie. Le document est disponible sur le site du ministère de l'Interieur français via ce lien. 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK