Déconfinement dans l'Horeca : "On ne récupère pas 15 mois de fermeture tout de suite"

Le comité de concertation de ce vendredi a annoncé de nouvelles mesures qui concernent le secteur horeca. Bulle élargie à huit personnes, fermeture à 1H00… Le comité a permis un certain nombre de nouveaux élargissements pour un secteur qui garde tout de même les pieds sur terre.

Toutes ces nouvelles mesures entreront en vigueur le dimanche 27 juin. "Je trouve cela dommage de devoir encore attendre aussi longtemps", déplore Fabian Hermans, administrateur de la Fédération Horeca Bruxelles. "Les indicateurs sont bons à tous les niveaux. Qu’est-ce qu’on attend de plus ? Au final, on attend encore deux semaines de plus alors que tout le monde fait des soirées foot chez soi."

Qu’est-ce qu’on attend de plus ? Au final, on attend encore deux semaines de plus alors que tout le monde fait des soirées foot chez soi


►►► A lire aussi : Toutes les mesures du Comité de concertation : beaucoup plus de liberté dès le 27 juin


Les Brasseurs belges saluent, eux, l’avancée de quelques jours de l’entrée en vigueur des assouplissements. Cette anticipation "symbolique est importante pour le secteur, en particulier en vue des huitièmes de finale de l’Euro 2020".

Plus concrètement, parmi les nouvelles mesures prises, on retrouve notamment l’élargissement de la bulle de personnes autorisées par table à huit. En outre, la fermeture des établissements ainsi que du service à domicile est repoussée à 1h00. Enfin, l’usage de plexiglas sur les terrasses sera autorisé.

Crainte du variant

Du côté de l’horeca wallon, ces élargissements sont considérés comme une bonne chose même si on reste conscient que les effets de la crise sont présents pour un bon moment. "Je crois qu’on sort de cette crise mais on ne récupère pas une fermeture de 15 mois tout de suite", explique Yves Collette, de la Fédération Horeca Wallonie. "Les gens vont repartir en vacances. Il y a une espèce d’euphorie avec cette réouverture progressive. Je me demande comment va évoluer la situation avec le variant et le retour des vacances."

La fédération des Brasseurs appelle à autoriser une extension progressive de la capacité des établissements afin d’éviter que les cafés ou restaurants ne rencontrent de gros problèmes de liquidité. "Les délais exceptionnels de paiements arrivent à échéance et les factures commencent à tomber", soulignent les brasseurs belges.

Extrait de notre 19h30:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK