Elio Di Rupo sur le décès de Mawda: "J'accorderais un permis de séjour de 5 ans aux parents"

"Naturellement, les parents se trouvent dans une situation illégale, mais leur enfant est mort", souligne le socialiste.
"Naturellement, les parents se trouvent dans une situation illégale, mais leur enfant est mort", souligne le socialiste. - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Le président du PS et ancien Premier ministre Elio Di Rupo a plaidé pour l'octroi d'un permis de séjour à la famille de la petite Mawda qui est décédée suite à un tir policier. "Cette petite fille de deux ans est décédée sur le territoire de ma ville Mons", a déclaré à la VRT Elio Di Rupo. "Elle a été tuée par un agent de police qui représente les services de l'ordre du pays".

Elio Di Rupo n'a pas souhaité émettre de jugement sur le policier en question et attend les résultat de l'enquête du comité P et de la justice.

"Si une telle chose s'était déroulée lorsque j'étais Premier ministre, j'aurais accordé un permis de séjour d'au moins 5 ans, renouvelable" à la famille de transmigrants, a déclaré l'ancien chef d'Etat. Une réponse exceptionnelle doit être fournie à une situation exceptionnelle, estime Elio Di Rupo.

"Naturellement, les parents se trouvent dans une situation illégale, mais leur enfant est mort", souligne le socialiste. "Et ce n'est pas n'importe qui qui a tué l'enfant: c'est notre police, c'est l'Etat! L'Etat qui est représenté par notre police. Nous avons donc une responsabilité en tant qu'Etat".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK