Décès de la reine Fabiola : l'hommage unanime du monde politique

La reine Fabiola en 2007
La reine Fabiola en 2007 - © Archive ERIC VIDAL - BELGA

Dès l'annonce du décès de la reine Fabiola, les hommes politiques ont tenu se souvenir d'elle, ou à lui rendre hommage. Beaucoup soulignent son dévouement à l'égard du roi Baudouin.

Charles Michel présente ses condoléances au nom du gouvernement fédéral

Le Premier ministre Charles Michel, au nom du gouvernement fédéral, "exprime ses plus sincères condoléances à Leurs Majestés le Roi Philippe et la Reine Mathilde ainsi qu'à l'ensemble de la Famille royale", à la suite du décès de la reine Fabiola.

Charles Michel "tient à rendre hommage à la Reine Fabiola pour son engagement en faveur du pays sur les plans social et culturel, notamment à travers le Concours Reine Elisabeth".

"La Belgique perd ce soir une grande reine qui a fait rayonner l'image de notre pays à travers le monde entier. Nous garderons le souvenir d'une grande dame qui s'inscrira dans l'Histoire de notre pays", déclare Charles Michel.

Elio Di Rupo: "Elle restera dans les mémoires pour sa présence et sa disponibilité"

Le président du PS, Elio Di Rupo, a appris "avec tristesse" le décès de la reine Fabiola. Dans un communiqué, il adresse à tous les membres de la famille royale ses plus sincères condoléances. "La reine Fabiola a assisté le roi Baudouin durant tout son règne au service de la Belgique. Elle restera dans les mémoires pour sa présence et sa disponibilité, notamment auprès des plus fragiles de notre société", souligne l'ancien Premier ministre dans une brève réaction.

Benoît Lutgen salue "son attention pour les plus faibles"

Le président du cdH, Benoît Lutgen, a fait part de sa tristesse après l'annonce du décès de la Reine Fabiola. "Le cdH salue la mémoire de Fabiola de Mora y Aragòn, devenue la cinquième Reine des belges lors son mariage avec le Roi Baudouin, en 1960", selon un communiqué. "Tous se souviendront de ses convictions, de son engagement, de son attention pour les plus faibles tant durant ses 33 années de règne qu'après le décès du Roi Baudouin en 1993".

Le cdH "présente ses plus sincères condoléances à la Famille royale de Belgique ainsi qu'aux membres de la famille de la Reine Fabiola et à ses proches".

Didier Reynders : "Un couple manifestement fusionnel"

Le ministre des Affaire étrangères Didier Reynders se souvient de Fabiola "qui a accompagné le roi Baudouin pendant de nombreuses années de manière assez discrète. J’ai eu l’occasion de la connaître à travers mes fonctions, c’était quelqu’un qui manifestait un certain enthousiasme à essayer de faire passer : on se souvient de la couleur de sa tenue en blanc le jour des funérailles". Cela ne l’a pas empêché d’avoir une vraie influence sur le roi Baudouin, selon lui : "On sentait que le couple était manifestement pratiquement fusionnel et on voyait bien la complicité. Mais cela ne l’empêchait pas de rester dans l’ombre pendant toutes les apparitions officielles du couple royal."

Rudy Demotte : la reine Fabiola sera regrettée dans les milieux culturels

Le ministre-président de la fédération Wallonie-Bruxelles, Rudy Demotte, rend hommage à "une figure connue, appréciée du grand public, qui sera regrettée dans les milieux culturels où elle était très présente".

Ministre communautaire de la Culture au début des années 90, Rudy Demotte a côtoyé la Reine dans le cadre de ses activités protocolaires mais également dans la sphère privée. "Elle était éprise de culture et de musique, une passion qu'elle partageait avec mon épouse", explique-t-il.

Il évoque l'image d'une "dame qui avait du cœur, d'une grande fidélité et engagée dans les projets de société". "Elle a accompagné son époux jusqu'au bout de sa vie et son image est associée à celle du roi Baudouin, le Roi aimé. Elle a affronté son décès avec courage. Elle était une femme très engagée au niveau pieu, bien aimée de tous ceux qui la fréquentaient", a conclu Rudy Demotte.

Joëlle Milquet: "Fabiola était habitée de convictions sincères"

Joëlle Milquet (cdH), "très émue", a tenu "à saluer la mémoire de cette grande reine qui a marqué l'histoire de notre pays". "Aux côtés du roi Baudouin qu'elle a secondé avec un amour profond durant de nombreuses années, la Reine a toujours été d'une grande dignité et habitée de convictions sincères. Durant toute sa vie, elle a poursuivi son engagement social et sa passion pour la musique", souligne la ministre de l’Éducation de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Olivier Chastel salue "son engagement et son soutien au Roi Baudouin"

Le président du MR, Olivier Chastel, a salué vendredi "la mémoire de la Reine Fabiola", dans une réaction communiquée sur Twitter.

"Elle a marqué plus d'un demi-siècle de l'histoire de la Belgique avec son volontarisme, son engagement et son soutien au Roi Baudouin", souligne Olivier Chastel.

Ecolo : une reine "proche des Belges, particulièrement lors de moments difficiles"

Les co-présidents d'Ecolo, Olivier Deleuze et Emily Hoyos, ont adressé leurs "plus sincères condoléances aux membres de la famille royale" après le décès, vendredi soir au château du Stuyvenberg à Bruxelles, de la reine Fabiola.

"Nombreux sont les citoyens qui se souviendront d'une Reine qui a été, aux côtés du roi Baudouin, et tout au long de son règne, proche des Belges, particulièrement lors de moments difficiles", soulignent les coprésidents dans un communiqué.

Olivier Maingain : Une personnalité attachée à la population de son pays d'adoption

Le président des FDF, Olivier Maingain a affirmé vendredi soir qu'il garderait de l'épouse du roi Baudouin "le souvenir d'une personnalité particulièrement attachée à la population de son pays d'adoption, manifestant un intérêt permanent pour les plus fragilisés".

Manifestant "sa plus vive émotion à l'annonce de sa disparition brutale", et présentant ses "plus sincères condoléances à la famille royale" au nom de l'ensemble des parlementaires FDF, Olivier Maingain a souligné que la Reine Fabiola fut toute sa vie "au service de la monarchie avec une affection sans limite et un amour sincère pour la personne du Roi Baudouin".

Laurette Onkelinx : Fabiola dégageait "une force et un charisme hors du commun"

Rendant elle aussi hommage à la reine Fabiola décédée vendredi, l'actuelle cheffe de file de l'opposition socialiste à la Chambre, l'ex-Vice-première ministre socialiste, Laurette Onkelinx, a tenu à mettre en avant le souvenir d'une personnalité qui dégageait "une force et un charisme hors du commun", en particulier lorsqu'elle apparut en blanc à l'occasion du décès du roi Baudouin, décédé en Espagne en 1993.

Paul Magnette salue la mémoire de "la première Reine de la Belgique fédérale"

Le ministre-président wallon, Paul Magnette, a salué dans un communiqué "la mémoire de la première Reine de la Belgique fédérale".

"La reine Fabiola a assumé une tâche et une présence constantes pendant une longue et importante période de l'histoire du pays, c'est une page qui se tourne avec sa disparition", a réagi Paul Magnette. "Au nom du Gouvernement wallon, (il) présente ses condoléances à la Famille royale".

Geert Bourgeois (N-VA) présente les condoléances du gouvernement flamand

Le ministre-président flamand Geert Bourgeois (N-VA) a présenté les condoléances de son gouvernement vendredi soir, après l'annonce du décès de la Reine Fabiola.

"C'est avec chagrin que j'ai pris connaissance du décès de Sa majesté la Reine Fabiola. Au nom du gouvernement flamand, je tiens à présenter mes condoléances. Mes pensées vont en premier lieu à sa famille et à ses proches", indique Geert Bourgeois dans un très bref communiqué.

Rudi Vervoort : une reine très appréciée du peuple belge

Le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort a lui aussi tenu à adresser vendredi soir "ses sincères condoléances aux souverains et à leurs proches" à la suite du décès de la reine Fabiola, dont il a dit avoir appris le décès "avec tristesse". Rudi Vervoort a précisé qu'il garderait en mémoire "le souvenir d'une reine très appréciée du peuple belge".

Olivier Paasch : "Une Reine engagée pour la Communauté germanophone"

Le ministre-président de la Communauté germanophone, Oliver Paasch, a appris "avec tristesse" le décès de la reine Fabiola. Au nom du gouvernement et de toute la population de la Communauté germanophone, il adressé ses condoléances aux proches de la Reine.

"La Reine et son mari le roi Baudouin ont toujours été très proches de la Communauté germanophone et de ses citoyens. La Reine, qui parlait parfaitement l'allemand, s'est toujours engagée pour la Communauté germanophone", a souligné Oliver Paasch.

Le président du parlement de la Communauté germanophone et ancien ministre-président, Karl-Heinz Lambertz, a quant à lui salué le sens de l'empathie de la 5e Reine des Belges. "Lors d'une rencontre avec des milliers de personnes handicapées, j'ai été particulièrement touché par la capacité de la Reine de communiquer avec ces personnes différentes", a précisé Karl-Heinz Lambertz. Ce dernier a également rappelé les liens étroits que la Communauté germanophone entretenait avec la Reine qui, souligne-t-il lui aussi, parlait parfaitement l'allemand.

Minute de silence

La Commission du Budget et des Finances de la Chambre a observé une minute de silence à l'annonce du décès de la Reine Fabiola. Les députés débattaient de la loi-programme qui exécute le programme du gouvernement avec le ministre des Finances lorsque la nouvelle est tombée. Les débats ont ensuite repris, sur un ton plus sobre que durant l'après-midi.

RTBF

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK