Décès d'Ibrahima : le ministre de la Justice condamne les débordements suite à une manifestation

Le ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne (Open Vld), a condamné dans la soirée les débordements qui ont eu lieu mercredi à Schaerbeek, après la manifestation relative au décès du jeune Ibrahima B. lors de son interpellation par la police samedi.


►►► Décès d'Ibrahima suite à son interpellation : une crise cardiaque serait en cause, selon de premiers éléments


"Nous ne pouvons en aucun cas accepter ce qui s'est passé aujourd'hui à Schaerbeek. Des enquêtes sont en cours. Plus de 100 personnes ont été arrêtées. Les émeutiers ne s'en tireront pas impunément", a commenté dans la soirée le ministre sur Twitter alors que la police a procédé à plus d'une centaine d'arrestations.

La manifestation qui a rassemblé 500 personnes visait à dénoncer le décès d'un jeune de 23 ans, Ibrahima B., samedi soir dans le cadre d'une interpellation.

La police a procédé à 112 arrestations administratives, dont 30 visées des mineurs, et quatre arrestations judiciaires après le rassemblement. Un manifestant a été pris en charge par les ambulanciers et quatre policiers ont été blessés.

Extrait du JT du 13/01/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK