Décès d'Adil à Anderlecht: des élus demandent la saisine du comité P

André Flahaut
André Flahaut - © CHARLOTTE GEKIERE - BELGA

Le député André Flahaut (PS) et Ecolo ont demandé lundi la saisine du Comité permanent de contrôle des services de police (le Comité P) afin qu'il examine, en complément de l'enquête judiciaire, les circonstances du décès d'Adil C., le 10 avril dernier dans le quartier Cureghem à Anderlecht, à l'issue d'une course-poursuite avec la police.

André Flahaut a demandé au président de la Chambre, Patrick Dewael (Open Vld), de saisir le Comité P, a-t-il indiqué dans un communiqué.

"Il est indispensable de faire toute la lumière sur cette affaire et de prévenir de nouvelles tragédies", a souligné le ministre d'Etat et vice-président de la Chambre.

André Flahaut invoque, pour justifier sa requête, "certaines informations", dans une allusion à celles publiées durant le week-end par la presse et remettant en cause la version donnée par la police.

Ecolo a également annoncé avoir saisi officiellement le Comité P pour investiguer les circonstances du décès du jeune homme à Anderlecht et "éclaircir les faits".

Pour fonctionner dans la sérénité

Pour les écologistes, cette enquête est d'autant plus importante face au caractère tragique de ce décès et aux différentes versions qui circulent à son propos.

"Pour permettre aux équipes de police de fonctionner dans la sérénité tout autant que pour permettre à la famille et aux ami.e.s d'Adil de faire leur travail de deuil, nous avons collectivement intérêt à ce que toute la lumière soit faite sur la manière dont les équipes de police ont travaillé le soir du vendredi 10 avril, ce qui est l'approche spécifique du Comité P dans un tel dossier", a indiqué la députée fédérale Ecolo Cécile Thibaut.

Un contexte sanitaire et social particulièrement difficile pour la population

Le parquet de Bruxelles a désigné un juge d'instruction pour ouvrir une enquête du chef d'homicide involontaire.

Selon André Flahaut, ce "drame" intervient "dans un contexte sanitaire et social particulièrement difficile pour la population".

En écho à ce décès, des émeutes avaient éclaté à Anderlecht, provoquant d'importants dégâts sur des véhicules, des bâtiments de la police et du mobilier urbain. Une centaine de personnes ont fait l'objet d'une arrestation, pour la plupart administrative.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK