Début des négociations en Wallonie: le PS a lancé les invitations pour parler des convergences possibles

Elio Di Rupo, président du PS, 1e parti en Wallonie et à Bruxelles
Elio Di Rupo, président du PS, 1e parti en Wallonie et à Bruxelles - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

3 jours après les élections, le Roi poursuit ses consultations avec les différents partis qui seront amenés à négocier la formation d’une majorité fédérale. Parallèlement, les discussions pour la constitution des coalitions régionales débutent ce mercredi.

1e en Wallonie et à Bruxelles, c’est le PS qui a la main, et qui a lancé les invitations pour parler programmes, et surtout convergences possibles.

Au Parlement wallon, Elio Di Rupo et Paul Magnette rencontreront d’abord Charles Michel et Willy Borsus pour le MR à midi, avant les Ecolo Jean-Marc Nollet et Stéphane Hazée à 15 heures.

A Bruxelles, le duo socialiste sera constitué de Laurette Onkelinx et de Rudi Vervoort. Ils attendent Zakia Khattabi et Alain Maron (Ecolo) à 11 heures, puis Charles Michel et Didier Reynders (MR) à 15 heures.

Après le week-end de l’Ascension, suite de ce premier tour de table officiel avec les présidents ou les représentants du PTB, du cdH et, à Bruxelles, de DéFI. Mais d’autres rencontres, plus discrètes, sont à n’en pas douter également au programme des différents partis.

Rappelons qu’en 2014, ces négociations régionales avaient duré 11 jours seulement, avant l’annonce d’un accord entre le PS et le cdH en Wallonie. Un binôme qui avait été élargi à DéFI à Bruxelles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK