Débordements après la manifestation contre le racisme à Bruxelles : les images visionnées pour identifier les suspects

Débordements après la manifestation contre le racisme à Bruxelles : 239 arrestations, "des délinquants qui seront poursuivis"
2 images
Débordements après la manifestation contre le racisme à Bruxelles : 239 arrestations, "des délinquants qui seront poursuivis" - © KENZO TRIBOUILLARD - AFP

La police de Bruxelles a procédé jusqu’à présent à 239 arrestations, dont sept arrestations judiciaires, après les incidents qui ont éclaté du côté de la Porte de Namur, dimanche en fin d’après-midi, au terme de la manifestation "Black Lives Matter", a indiqué lundi le bourgmestre de Bruxelles, Philippe Close, interrogé sur Matin Première.

De son côté, le parquet a confirmé une seule arrestation judiciaire, un homme, âgé de 24 ans. "Il est suspecté de vol à l'aide d'effraction. Il a été mis à disposition du procureur du Roi. Une procédure accélérée devrait être envisagée [pour le juger]", a déclaré Denis Goeman, porte-parole du parquet de Bruxelles.

"L'enquête est actuellement activement en cours pour identifier d'autres suspects, notamment grâce au visionnage des caméras de vidéo-surveillance. Une 'task force' va être mise place afin de recueillir le plus possible d'images des faits et d'éléments d'enquête exploitables", a ajouté Denis Goeman.

Ce dimanche, le ministre en charge des Indépendants, Denis Ducarme (MR) a annoncé demander des explications au ministre de l’Intérieur sur "les consignes de non-intervention" données à la police "jusque tard dans l’après-midi, à la police. Cette absence de contrôles a conduit au pillage et au saccage de nombreux magasins", a affirmé Denis Ducarme. "Pour les commerçants, être confrontés à ces saccages après des mois de confinement est tout bonnement insurmontable", a-t-il ajouté.


►►► À lire aussi : Mort de George Floyd : rassemblement contre le racisme à Bruxelles, 239 arrestations à Matongé (vidéos)


Philippe Close souligne pourtant le "grand sens des responsabilités des manifestants", qui "respectaient un maximum de consignes". "J’ai mes services de police qui ont travaillé avec moi, avec les organisateurs, et je veux remercier tous ces stewards qui ont permis que la manifestation se passe bien jusque la Place Royale"

Pour lui, les débordements sont "dus à des imbéciles, des délinquants qui seront poursuivis, et lourdement. La Ville portera plainte et se portera partie civile, il y aura des amendes administratives, et nous allons les retrouver. Il y a déjà eu 239 interpellations, il y a 7 arrestations judiciaires, et nous allons continuer".

Philippe Close a répété qu’il était le "défenseur de la liberté d’expression mais aussi de l’ordre public. Nous retrouverons les fauteurs de trouble et nous les ferons condamner".

Le syndicat policier SLFP va déposer ce lundi un préavis de grève pour la zone de police Bruxelles capitale-Ixelles, a indiqué Vincent Gilles, permanent syndical pour la police. Le SLFP réitère son appel à une tolérance zéro pour les violences envers les policiers.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK