De Wever sur l'usage de la langue maternelle à l'école: "Je pensais que c'était un poisson d'avril"

De Wever sur l'usage de la langue maternelle à l'école: "Je pensais que c'était un poisson d'avril"
De Wever sur l'usage de la langue maternelle à l'école: "Je pensais que c'était un poisson d'avril" - © DIRK WAEM - BELGA

Les élèves des écoles flamandes qui parlent une autre langue que le néerlandais à la maison devraient aussi pouvoir avoir recours à celle-ci lors des récréations et même en classe. C'est une recommandation de GO! le pouvoir organisateur de l'enseignement officiel en Flandre.

Laisser les élèves inscrits dans l'enseignement flamand parler leur propre langue ? Une recommandation visiblement pas du goût de Bart De Wever. Dans une interview accordée à nos confrères de la VRT, il qualifie la proposition d'"idée absurde".

"Quand j'ai entendu ça, j'ai d'abord pensé que c'était un poisson d'avril" a même commenté le président de la N-VA. "Au moment où vous faites tous les efforts en Flandre pour intégrer les gens qui viennent et restent ici pour apprendre le néerlandais, leur donner aussi une chance sur le marché du travail et dans notre société, comment est-ce-que cela peut être une bonne idée de laisser les gens parler leur propre langue ?", interroge De Wever.

"Le néerlandais nous connecte tous"

Pour autant, le président de N-VA dit qu'il "ne veut stigmatiser aucune langue". "Cela n'a rien à voir avec cela: à l'école, les gens doivent apprendre le néerlandais, parler et pratiquer autant que possible." Il se demande également si l'on peut trouver des enseignants qui peuvent accompagner les élèves pour préparer "des travaux en arabe, en farsi ou en swahili".

Enfin, Bart De Wever dit de ne pas plaider pour une "prohibition linguistique". Il n'y a aucun problème quand "quelqu'un parle une langue différente à la maison ou entre amis". "Mais l'objectif doit être de former des étudiants compétents qui parlent la langue exigée par le marché du travail, nous devons construire le vivre-ensemble, et puis le néerlandais comme langue nous connecte tous."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK