De plus en plus d'écoliers flamands ne parlent pas néerlandais à la maison

De plus en plus d'écoliers flamands ne parlent pas néerlandais à la maison
De plus en plus d'écoliers flamands ne parlent pas néerlandais à la maison - © Archive NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Un élève sur 7 (14,2%) fréquentant l’enseignement primaire flamand n’utilise pas la langue de Vondel quand il est à la maison, selon des statistiques livrées par le parlement flamand. En 2007, ils n’étaient que 10,8%.

C’est surtout dans les villes d’Anvers (46%), de Gand (37%) et de Malines (33%) que l’on observe ce phénomène, selon De Standaard et Het Nieuwsblad. Ainsi que dans les communes de la périphérie de Bruxelles.

De nombreux parents et enseignants sont préoccupés par cette évolution. Mais "ce n’est pas un problème", pour le ministre flamand de l’Enseignement Pascal Smet: "c’est simplement une réalité sociologique". Il ajoute: "Nous avons pris des mesures. A l’avenir, les élèves seront testés à deux reprises sur leur connaissance du néerlandais. D’abord  à l’âge de 6 ans lorsqu’ils passent du maternel au primaire ; ensuite lorsqu’ils ont 12 ans et qu’ils entrent dans le secondaire. Ceux qui auront besoin d’un soutien suivront obligatoirement une immersion linguistique afin qu’ils ne rabaissent pas le niveau du reste de la classe".

On constate cette évolution dans le secondaire également : le nombre d’élèves qui ne parlent pas néerlandais à la maison est passé de 7,6% en 2007 à 9,5% en 2012.

D'après Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK