De nouvelles mesures pour améliorer le bien-être animal dans les abattoirs flamands

De nouvelles mesures pour améliorer le bien-être animal dans les abattoirs flamands
De nouvelles mesures pour améliorer le bien-être animal dans les abattoirs flamands - © ERIC LALMAND - BELGA

Le ministre flamand du Bien-être animal Ben Weyts (N-VA) a préparé avec la Fédération Belge de la viande (FEBEV) une série de mesures visant à améliorer le bien-être animal dans les abattoirs de la région, a-t-il annoncé lundi à Belga. Ces mesures comprennent notamment une augmentation du nombre de caméras de surveillance et un renforcement des compétences du fonctionnaire chargé du bien-être animal. D'ici la fin de l'année, tous les abattoirs devront également être évalués par un partenaire externe indépendant.

Le scandale de l'abattoir de Tielt

Il y a quelques semaines, des images tournées dans l'abattoir de Tielt (Flandre occidentale), où de la maltraitance animale avait été constatée, avaient choqué l'opinion publique. Le ministre a alors ordonné la fermeture du site pendant deux semaines et conditionné sa réouverture à la mise en oeuvre d'une série de mesures. Ben Weyts a également souhaité faire un état des lieux du secteur. "Le scandale de Tielt doit être un tremplin pour renforcer le bien-être animal dans tous les abattoirs."

Différentes mesures concertées avec la Fédération Belge de la Viande (FEBEV) sont à présent prêtes. Ainsi, des caméras de surveillance seront systématiquement placées dans les lieux stratégiques. Par ailleurs, le fonctionnaire chargé du bien-être animal au sein de l'abattoir aura accès à toutes les images. Ce régulateur deviendra également membre de l'équipe managériale de l'abattoir. L'employeur ne pourra pas prendre de mesures disciplinaires à son encontre en cas de dénonciation.

Davantage de formations, organisées par un partenaire externe et indépendant, seront également proposées aux abatteurs. Enfin, chaque abattoir flamand aura été contrôlé d'ici la fin de l'année. "Je suis heureux que le secteur ait tiré les leçons de cette affaire en renforçant les mesures en faveur du bien-être animal. Le scandale de Tielt entachait la réputation des abattoirs. Le secteur avait tout intérêt à effectuer un examen approfondi", a conclu Ben Weyts.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir