"Olivier Maingain a créé les structures qu'on est en train d'assainir à la Ville de Bruxelles"

"Olivier Maingain a créé les structures qu'on est en train d'assainir à la Ville de Bruxelles"
"Olivier Maingain a créé les structures qu'on est en train d'assainir à la Ville de Bruxelles" - © Tous droits réservés

David Weytsman (MR) était l'invité de Matin Première ce lundi. L'échevin de la Revitalisation urbaine et de la Participation citoyenne à la Ville de Bruxelles va bientôt quitter son poste d'échevin pour devenir député bruxellois (une transfert qui n'est d'ailleurs pas accepté par tout le monde). Il est revenu sur les différentes révélations qui secouent sa commune.

Cela montre "un problème lié à la transparence et un problème lié à toute une série de structures", explique-t-il. "Je pense qu'il faut revenir aux missions premières de service public, à ses missions essentielles : rendre les rues plus propres, plus sûres, faire en sorte que l'on travaille pour le logement, l'enseignement pour tous,... Et donc, on doit réfléchir à l'utilité de certaines de ces structures"  

PS, mais surtout Défi dans le viseur

Selon David Weytsman, la Ville de Bruxelles est actuellement en train de remettre de l'ordre dans ces structures. "Moi j'y suis depuis 5-6 mois, cela fonctionne, on a diminué le nombre de mandats, on est en train d'assainir". Mais il voit que parallèlement "à la Région bruxelloise, on est en train de recréer ces structures directement".

Quant à savoir qui il entend ainsi dénoncer, il répond : "Moi je vise, en tout cas, toutes celles et tous ceux qui sont toujours dans tous les coups, en particulier les socialistes
qui ont créé ces structures il y a quelques années. Avec le bourgmestre, ici, à la Ville de Bruxelles, on est en train de les assainir mais ces mêmes partenaires sont à la Région bruxelloise avec Défi et les créent ces structures"
.   

Et d'ajouter : "Quand j'entends Olivier Maignain qui vient nous dire que c'est de la mauvaise gestion, j'ai l'impression que c'est une blague. Olivier Maingain a créé quand il était échevin les structures qu'on est en train d'assainir aujourd'hui à la Ville de Bruxelles. Il les a gérées jusque 2012 où Défi notamment était au conseil d'administration de GIAL. Mais pire encore, aujourd'hui même, à la Région bruxelloise on est en train de les créer. Ils sont en train de créer différentes formes de structures où on omet complètement la présence de l'opposition, on ne les invite même pas. On rend ça beaucoup moins transparent, beaucoup plus opaque, il n'y a pas de débat et il y a en plus un espèce de népotisme, de clientélisme en mettant les chefs de cabinet à la tête de ces structures. C'est ça que souhaite Olivier Maingain pour la Région bruxelloise. C'est doublement gravissime : pour la Région bruxelloise et son futur, mais également pour son rôle de tutelle, notamment sur l'exercice des communes"

GIAL: "La faute est de ne pas avoir communiqué directement sur cet audit"

David Weytsman affirme que le MR est aujourd'hui en train de remettre de l'ordre à la Ville de Bruxelles. "Systématiquement, quand il y a un problème, on demande des audits. On les obtient. Là, en l’occurrence, je pense que la faute principale pour GIAL, ce n'est pas du tout d'avoir demandé un audit, ça c'est une bonne chose. Les conclusions de l'audit, on les assume. C'est de ne pas avoir communiqué directement sur cet audit. Il faut beaucoup plus de transparence", déclare-t-il.  

Quant à savoir pourquoi il ne l'a pas dit alors qu'il est échevin, il répond : "Tout simplement parce que je ne savais même pas l'existence de cet audit".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK