Daniel Bacquelaine: "L'intégration est un échec à Bruxelles"

Daniel Bacquelaine (MR) dans le studio de Matin Première
Daniel Bacquelaine (MR) dans le studio de Matin Première - © RTBF

Daniel Bacquelaine, chef de groupe MR à la Chambre, était l’invité de Matin Première ce mardi. Il est revenu sur les événements de la semaine dernière à Molenbeek suite à l’interpellation d’une femme en niqab. Pour lui, l’intégration est un échec dans certains quartiers de Bruxelles.

Jeudi et vendredi, l’interpellation d’une femme en niqab a provoqué des émeutes dans les rues de Molenbeek. Des rumeurs couraient quand au fait qu’elle aurait été "tabassée" par des policiers. C’est en tout cas ce qu’affirme l’organisation Sharia4Belgium, qui lors d’une conférence de presse et précédemment dans une vidéo postée sur internet, a affirmé que "nous n'avons pas un gramme de respect pour vous, mécréants, ni pour votre façon de vivre. Notre religion et notre mode de vie sont supérieurs aux vôtres".

Suite à ces paroles, Joëlle Milquet et le PS ont appelé à l’interdiction des organisations radicales en Belgique. Ce qui a poussé le centre pour l’égalité des chances flamand, notamment, à parler de censure. Mais, pour Daniel Bacquelaine, il ne s’agit pas de cela. "Ce n’est pas de la censure à partir du moment où c’est une organisation criminelle, de malfaiteurs. Il faut éviter d’interdire des associations sur base de programmes, d’idées. Mais ici il s’agit d’incitation à la haine, d’organisations d’émeute".

Pour le libéral, "il y a un vrai problème dans certains quartiers de Bruxelles, où l’intégration est un échec. Notamment à Molenbeek. Il ne faut pas généraliser mais il faut reconnaître qu’il y a un refus de reconnaissance des libertés fondamentales et des valeurs universelles. Nous assistons à un repli identitaire sur des communautés qui emprisonnent leurs membres".

A demi-mots, Daniel Bacquelaine pointe le bourgmestre de Molenbeek, Philippe Moureaux. Il s’attaque aussi aux autres partis francophones. "Du côté des socialistes il y a eu un certain clientélisme électoral, un certain laxisme. Au cdH il y a un manque de crédibilité totale à partir du moment où ils ont une parlementaire voilée".

Pour lui, il faut être clair : "Je pense qu’il y a des systèmes de pensée qui sont incompatibles avec les valeurs démocratiques".

Pour lui, la solution passe par un parcours d’intégration obligatoire. "Le parcours d’intégration doit être obligatoire. Il faut qu’il soit aussi réciproque. Il faut une adhésion sur les valeurs. Mais il faut que la société qui accueille s’engage à refuser toute discrimination". Daniel Bacquelaine estime qu’il y a urgence : "Il doit être discuté extrêmement rapidement. On y réfléchit depuis des années, en tout cas au MR".

Ne faudrait-il pas revoir la loi qui interdit la burqa en Belgique pour apaiser les tensions ? Daniel Bacquelaine ne le veut surtout pas. "La burqa et le niqab, ça enferme la femme. Ça nie l’égalité de l’homme et la femme. C’est aussi la négation du droit, qui est la gestion des relations interpersonnelles. Les incidents de Molenbeek prouve que la burqa et le niqab sont liés au radicalisme".

J.C.

L'intégralité de l'interview de Daniel Bacquelaine est à écouter ci-contre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK