D. Reynders: la Belgique sortira de la liste des paradis fiscaux

RTBF
RTBF - © RTBF

Dans la foulée du G20, l'OCDE a publié une liste noire des paradis fiscaux. Il y en a quatre : le Costa Rica, la Malaisie, les Philippines et l'Uruguay, des pays considérés comme non-coopératifs. La Belgique figure sur une autre liste, une liste « grise », dont elle sortira bientôt, selon Didier Reynders.

Cette liste "grise" inclut 38 pays qui se sont engagés à respecter les règles internationales mais qui ne les ont pas encore appliquées. Ces listes suscitent certaines questions...

Il est instructif de comparer deux listes, toutes deux dressées par l'OCDE. La première date du 14 mars dernier. On y retrouve 32 pays ou territoires identifiés nommément comme paradis fiscaux et 16 autres répertoriés prudemment comme centres financiers. La seconde, publiée hier en soirée, ne comprend pas moins de quatre catégories.

Quarante pays reçoivent un bon bulletin. Surprise on y retrouve par exemple Jersey et Guernesey, encore identifiées comme paradis fiscaux il y a deux semaines.

Seuls les mauvais esprits feront un lien entre les îles anglo-normandes et la tenue du G20 à Londres.

La deuxième catégorie est celle des "peuvent mieux faire" et qui s'y sont engagés. Des exemples: les îles Caïman, les Bahamas, le Liechtenstein ou Monaco.

Dans la même catégorie, mais sous une appellation différente, on retrouve notamment la Suisse, l'Autriche, le Luxembourg ou la Belgique. Il y a deux semaines, lors du G20 des ministres de Finances, Didier Reynders avait pourtant obtenu l'assurance que notre pays serait rayé de la liste. Et puis il y a la liste noire avec les quatre noms cités plus haut. Aucun ne figurait aucun dans la liste du 14 mars. Etrange.

Et que dire de l'absence de toutes listes de Hong Kong ou Macao? Evidemment, c'est en Chine...

D. Reynders : la Belgique tiendra ses engagements

Le ministre des Finances Didier Reynders a réagi en expliquant que la Belgique avait pris des engagements en matière d'échanges d'informations fiscales dans le cadre de conventions internationales pour éviter la double imposition et les mettra en uvre au cours des semaines et mois à venir.

"Nous avons déjà un accord signé avec les Etats-Unis et j'ai écrit à 48 pays membres de l'UE et de l'OCDE pour leur demander de conclure le plus rapidement possible des protocoles pour permettre des échanges d'informations", a déclaré le ministre des Finances, estimant que la Belgique sortira "dans les prochains mois" de cette seconde liste.

Didier Reynders s'étonne par ailleurs que les îles Anglo-Normandes (comme Jersey) ou que les Iles Vierges américaines ne se trouvent pas dans la liste publiée jeudi par l'OCDE. "Cette liste a été très négociée entre les différents partenaires autour de la table", fait-il remarquer.

(M.S. avec Michel Visart et Belga)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK