Saint-Gilles: l'Aegidium rouvrira d'ici trois ans au Parvis

Saint-Gilles: l'Aegidium rouvrira d'ici trois ans au Parvis
Saint-Gilles: l'Aegidium rouvrira d'ici trois ans au Parvis - © Tous droits réservés

Bruxelles assistera d'ici trois ans à la renaissance de l'Aegidium, un complexe de salles de spectacle et de conférence construit au début du siècle dernier derrière une façade du parvis de Saint-Gilles qui cache ce bijou, tombé en léthargie en 1985, en raison des travaux importants qu'il nécessitait. Ni l'Association des Oeuvres Paroissiales qui l'avait affecté à la vie sociale de la commune, ni la commune de Saint-Gilles n'étaient en mesure d'injecter les quelque 3 à 6 millions estimés nécessaires à la restauration de l'ensemble.

La société privée Edificio à qui l'on doit notamment la restauration d'autres joyaux de la capitale tels que la Bibliothèque Solvay, le Concert noble et l'Hôtel Wielemans se chargera de cette délicate opération sur ce lieu classé depuis 2006 en tentant de le rapprocher le plus possible des standards énergétiques actuels. Son objectif est de le rouvrir au public dans ses vocations premières en le proposant à la location, a expliqué mercredi Edificio, en présentant les grandes lignes de son projet à la presse.

Réservée aux fêtes de la bourgeoisie locale, l'Aegidium formait, avec la Maison du peuple de Saint-Gilles, située en face, l'illustration urbaine de la lutte des classes.

Conçu dans un style classique riche en détails par l'architecte Guillaume Segers, l'Aegidium abrite une salle de café au rez-de-chaussée et un escalier d'honneur de marbre recouvert d'une verrière, donnant accès au premier étage sur une salle de style Louis XV.

En face de celle-ci, on trouve une salle de spectacle réalisée dans une variante arabisante très rare de l'art nouveau, notamment caractérisée par les arcades entourant les miroirs de son niveau zéro, et composant les ouvertures de la galerie du balcon.

 


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK