Curages d'urgence en Wallonie pour limiter les risques de nouvelles inondations

Des travaux de curage d'égouts ont été ordonnés en urgence dans plusieurs communes wallonnes pour limiter les risques de nouvelles inondations, a indiqué vendredi la ministre de l'Environnement, Céline Tellier, alors que l'Institut royal météorologique (IRM) a fait passer quatre provinces wallonnes en code orange pour samedi après-midi et en soirée.

La Société publique de Gestion de l'Eau (SPGE) a été contactée jeudi à 15h00 lors du point de crise organisé par le gouverneur de la province de Liège en présence des bourgmestres. L'un des sujets abordés était le risque encouru par les communes au niveau du fonctionnement de leurs égouts, car la plupart des égouts des zones inondées sont remplis de débris, pierres et déchets de toute nature.


►►► À lire aussi : Fortes pluies annoncées ce week-end : "Des évènements localisés d’inondations sont à craindre"


Le curage visant au fonctionnement des collecteurs et stations d'épuration, voire de démergement, devrait permettre que les égouts puissent fonctionner avec les pluies normales attendues ce week-end.

Les communes et organismes d'assainissement agréés (OAA) concernés ont sollicité l'intervention de la SPGE pour réaliser un curage curatif urgent de leurs égouts actuellement bouchés. Via une procédure d'urgence, la SPGE a passé des contrats avec des sociétés spécialisées qui ont débuté leurs travaux ce vendredi matin à 7h30, notamment à Olne, Trooz, Dison, Pepinster, etc. "Ces travaux se poursuivront durant le week-end voire les semaines à venir", selon la ministre.

La SPGE a également sollicité, via l'Union des Villes et Communes de Wallonie (UVCW), l'aide des municipalités non impactées par les inondations, afin qu'elles mettent à disposition leurs hydrocureuses et cureuses.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK