Culture, marchés, sport, écoles : voici ce qui sera discuté au Conseil national de sécurité de ce mercredi

Un nouveau Conseil national de sécurité se tient ce mercredi 13 mai. Les différents niveaux de pouvoir se réuniront pour faire le point sur l’épidémie en Belgique et décider du déroulement de la suite du déconfinement. La phase 2 doit en effet débuter ce lundi 18 mai. Mais à quoi doit-on s’attendre ? Quels seront les aspects de notre vie quotidienne qui pourraient à nouveau évoluer dès la semaine prochaine ? Voici ce qui sera à l’ordre du jour des discussions.

Retour progressif à l’école

Selon le calendrier initialement présenté par le Conseil national de sécurité, ce 18 mai marque d’abord la reprise des cours dans le primaire et le secondaire ; une reprise qui ne concerne que certaines années charnières telles que la sixième primaire ou la sixième secondaire. Une reprise qui pourrait bien ne pas se dérouler aussi sereinement que prévu. En effet, les masques censés protéger les élèves et les enseignants seront distribués aux directions jusqu’à dimanche après-midi compris. Celles-ci devront aller chercher ces masques dans des centres. Pour le Secrétariat général de l’enseignement catholique (SeGEC), qui chapeaute l’ensemble des pouvoirs organisateurs des écoles de ce réseau, toutes les directions n’auront donc pas le temps de s’organiser pour assurer cette distribution dès le lundi matin. "Il conviendra d’aller les y chercher, de vérifier les colis, de s’assurer de la conformité des masques avec les attentes et de leur disponibilité en nombre suffisant, de les trier et d’en préparer la distribution aux élèves et aux membres du personnel ", explique le SeGEC. Certaines communes wallonnes comme Morlanwelz et Chapelle ont même annoncé le report des cours de l’enseignement primaire communal à septembre, jugeant les mesures du Conseil national de sécurité "impraticables". La question de la reprise des cours sera donc le sujet sensible de la réunion demain.

Contacts sociaux

Depuis dimanche dernier, chaque foyer peut recevoir sous son toit maximum quatre personnes, membres de la famille ou amis. Quatre personnes, pas une de plus, et cela vaut pour les enfants. Cette bulle d’air pour la population ne devrait pas évoluer ce 18 mai faute de recul suffisant par rapport aux mesures de déconfinement. C’était en tout cas ce qu’avait précisé la Première Ministre, Sophie Wilmès, à la suite du précédent Conseil national de sécurité le 6 mai dernier.

Vacances et loisirs

C’est l’un des gros points d’interrogation pour de nombreux Belges : pourra-t-on partir en vacances cet été ? Le sujet devrait être abordé aussi demain, qu’il s’agisse des longs séjours ou des excursions d’un jour. Mais les précisions apportées demain ne concerneraient que les départs ou loisirs avant les vacances d’été. Le reste serait décidé lors de la phase 3 prévue le 8 juin, si l’épidémie ne connaît pas de rebond dans notre pays.

Par ailleurs, les parcs zoologiques attendent eux aussi des précisions pour leur réouverture. La question des camps scouts ne devrait quant à elle pas être abordée car le secteur doit encore se réunir pour continuer les négociations.

Sport et événements privés

Les événements rassemblant un nombre limité de participants devraient aussi être à l’ordre du jour demain. Tout comme l’élargissement du nombre de personnes aux cérémonies de mariage et aux funérailles. C’est en tout cas ce que la Première ministre avait annoncé le 6 mai dernier.

Côté sport, les fédérations sportives espèrent la reprise des entraînements collectifs ce 18 mai et ce, dans le respect des règles de sécurité également. Des précisions pourraient également être apportées concernant les stages sportifs de cet été.

Salons de coiffure, de massage et de tatouage

Tous les commerces ont pu rouvrir leurs portes ce lundi 11 mai, sauf les professions qui ont un contact physique direct avec le client. Demain, les salons de coiffure, massage et de tatouage pourraient bien avoir davantage de précisions sur la date de la reprise de leur activité dans le respect des règles d’hygiène.

Pour le reste des métiers, "le télétravail reste la norme". C’est ce que la Première Ministre Sophie Wilmès avait encore répété la semaine dernière. Seules les entreprises qui ont besoin des employés en leur sein peuvent rappeler leur personnel si les conditions de sécurité sont assurées. Cette règle-là ne devrait donc logiquement pas évoluer la semaine prochaine.

Marchés

Le ministre des Indépendants, Denis Ducarme, s’est déjà dit favorable à la réouverture des marchés à condition qu’elle puisse se faire moyennant le respect strict des mesures de sécurité. Le Conseil national de sécurité pourrait ainsi décider d’une réouverture partielle des marchés du pays en distinguant les marchés actifs dans les villages des marchés de plus grande envergure, comme celui à la gare du Midi à Bruxelles. Des perspectives pourraient également être données aux marchés ambulants.

Néanmoins, la Première ministre Sophie Wilmès avait, quant à elle, rappelé jeudi dernier à la Chambre que la santé des clients et commerçants reste la priorité : "Je comprends cette question sur les marchés. Seuls les marchands ambulants isolés seront en effet autorisés à rouvrir à leur emplacement habituel moyennant une autorisation des autorités locales", avait-elle déjà indiqué pour la phase 1b.

Culture

Côté culture, les musées attendent avec impatience le feu vert définitif pour leur réouverture ce 18 mai. Un accord a en tout cas déjà été trouvé entre Flamands et francophones pour "donner des perspectives de déconfinement au secteur culturel", qui a lancé cette semaine un appel à l’aide. Selon la ministre Bénédicte Linard, cela fait plusieurs semaines qu’un plan de déconfinement se prépare, avec des perspectives de reprise progressive et en fonction du secteur précis "pour les mois de mai, de juin, et l’été, en différentes étapes. On a essayé de se calquer sur les phases proposées par le Conseil national de sécurité".

À la sortie de la réunion ce mardi, Sophie Wilmès a confirmé que la reprise des activités du secteur culturel sera bien à l’ordre du jour demain : "Lors du Conseil national de sécurité, on espère pouvoir ouvrir un petit peu la porte", a-t-elle précisé.

Le Conseil national de sécurité se réunira demain matin et prendra ses décisions après consultation des différents rapports des groupes d’experts. Parmi ceux-ci, le groupe de stratégie de sortie de crise, GEES. Une conférence de presse est prévue à l’issue de la réunion ; conférence que vous pourrez suivre en direct sur La Une et sur Auvio.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK