Culture: le gouvernement de la Fédération confirme ses décisions

Fadila Laanan s'est engagée à essayer de trouver des pistes pour atténuer les effets des mesures prises
Fadila Laanan s'est engagée à essayer de trouver des pistes pour atténuer les effets des mesures prises - © BELGA PHOTO VIRGINIE LEFOUR

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a confirmé jeudi les décisions d'économie qu'il a prises, notamment dans le domaine de l'aide à la création culturelle.

Le 20 novembre, plusieurs centaines d'artistes ont manifesté devant le siège du gouvernement pour dénoncer la décision qui fait passer ce poste budgétaire d'1,13 million d'euros à 700.000 euros. Selon eux, de nombreux emplois dans la création sont menacés.

Le ministre-président Rudy Demotte s'était engagé à examiner la question jeudi mais, à l'issue de la réunion, il est apparu que la décision n'avait pas varié.

"Après analyse des pistes d'économies proposées par la ministre de la Culture, le gouvernement confirme qu'elles résultent des décisions prises lors du conclave budgétaire des 25 et 26 octobre dernier. Le gouvernement tient à rappeler que tous les secteurs de la Fédération Wallonie-Bruxelles sont appelés à participer solidairement aux efforts en vue d'atteindre l'équilibre budgétaire en 2015", a indiqué un communiqué.

Au cabinet de la ministre la culture, Fadila Laanan, l'on espère toujours trouver une solution au problème mais sans sortir du cadre budgétaire.

"Comme la ministre s'y était engagée, elle va essayer de trouver des pistes pour voir s'il y a moyen de ramener l'aide à la création au budget ajusté 2012 sans augmenter les moyens pour la culture et sans considérer les aides comme des dépenses obligatoires. Nous sommes toujours ouverts au dialogue mais dans le cadre budgétaire de la Fédération", a indiqué son chef de cabinet.

Une des pistes ouvertes mardi par la ministre en Commission du parlement passe par une réduction du budget relatif à la promotion, la recherche et la diffusion théâtrales et du budget d'équipement. Elle a également sollicité un avis du Conseil d'art dramatique et du Conseil d'aide aux projets théâtraux sur des pistes d'économies plus adaptées mais ceux-ci ont refusé de se prononcer.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK