Crise sanitaire : suite au dernier CNS, la police locale "verbalisera sévèrement" en cas d'infraction aux nouvelles règles

Statue de l'agent 15, personnage d'Hergé ("Quick et Flupke"), masqué, place Sainctelette, à Bruxelles, ce 22 juillet 2020
Statue de l'agent 15, personnage d'Hergé ("Quick et Flupke"), masqué, place Sainctelette, à Bruxelles, ce 22 juillet 2020 - © THIERRY ROGE - BELGA

La police locale "verbalisera sévèrement" en cas d'infraction aux nouvelles règles décidées par le Conseil national de sécurité (CNS). "Le temps de la sensibilisation est dépassé", estime mercredi Nicholas Paelinck, président de la commission permanente de la police locale.


►►► Suivez l’évolution de l’épidémie de coronavirus en Belgique avec ces graphiques mis à jour quotidiennement


Le Conseil de sécurité a resserré les mesures, étant donné le fait que le coronavirus est à nouveau en hausse en Belgique. La semaine dernière, l'obligation de masque buccal a déjà été considérablement élargie, et à partir de ce mercredi, toute une série de restrictions sont (ré)introduites. La bulle sociale est ainsi drastiquement réduite, dorénavant le shopping doit se faire principalement seul, et lors des réunions un maximum de 10 personnes âgées de 12 ans ou plus peuvent être présentes.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Plus de travail donc pour la police, mais pas nécessairement plus de bleu en rue. "Rien ne changera dans le déploiement, nous étions déjà à pleine capacité. Nous prenons simplement en compte les nouvelles mesures", explique Nicholas Paelinck. Ce que la police a fait jusqu'à présent pour surveiller le respect des mesures de distanciation sociale et d'hygiène dans le secteur de la restauration sera désormais également vérifié pour de nouvelles mesures. Selon Nicholas Paelinck, tout cela se traduira par plus de PV, car plus d'infractions seront possibles.

Résumé du conseil national de sécurité de ce 27 juillet (JT)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK