Crise politique: réunion décisive cdH, MR et Ecolo au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Après le "débranchage" des prises des coalitions avec le PS en Wallonie, à Bruxelles et en Fédération Wallonie-Bruxelles par Benoît Lutgen il y a trois semaines, cdH, MR et Ecolo négocient toujours. Ce jeudi, troisième rendez-vous: il se retrouvent à 16h au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, a-t-on indiqué à la présidence du cdH.

Les trois partis se revoient après leur réunion de mardi au cours de laquelle ils ont rapproché leurs points de vue sur plusieurs réformes en matière de gouvernance publique avec un pré-accord. 

Pour Benoît Lutgen, depuis trois semaines les lignes bougent sur la bonne gouvernance. "Après la bonne gouvernance, il faut aussi la performance, en matière d'emploi, de défi climatique, d'éducation, pour apporter un meilleur projet à l'ensemble des citoyens francophones. Gouverner, c'est agir".

Depuis beaucoup de terrain a été déblayé: on parle d'un accord sur 80% des 82 mesures sur la table. Alors accord ce jeudi ? Pas sûr, car il subsiste deux points noirs : le décumul intégral et le plafonnement des rémunérations y compris privée, deux points non négociables pour Ecolo. Venue seule pour Ecolo, Zakia Khattabi veut acter un éventuel accord sur la gouvernance : "Tout nous conforte qu'il faut assainir le système. L'actualité nous donne raison", allusion au conflit d'intérêt qui toucherait le député cdH, Dimitri Fourny.

Le MR a déjà prévenu : quel que soit le tempo, il ne compte pas s'éterniser sur la case bonne gouvernance et veut progresser sur le socio-économique. Son président Olivier Chastel l'a dit : "La gouvernance c'est très important mais il faut aussi parler d'autres choses. Qui veut réfléchir à l'avenir des trois entités fédérées, poser des constats et prendre ses responsabilités ? Il faut une majorité en Wallonie. L'avenir des Wallons et des Bruxellois passe aussi par des politiques socio-économiques".

Les libéraux pourraient donc se passer d'Ecolo en Wallonie et conclure avec le cdH. Mais une telle alliance ne fait pas une majorité à Bruxelles et à la Fédération car là, DéFI est incontournable.  Le parti d'Olivier Maingain voit d'ailleurs le MR ce jeudi à la Chambre et le PS demain vendredi.

En tout cas pour la région bruxelloise, Ecolo-Groen ne montera pas dans un gouvernement, a déclaré ce jeudi matin, Bruno De Lille.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir