Crise politique francophone: remplacer le PS par le MR lui aussi empêtré dans les affaires pose question

Crise politique francophone: remplacer le PS par le MR lui aussi empêtré dans les affaires pose question
Crise politique francophone: remplacer le PS par le MR lui aussi empêtré dans les affaires pose question - © SISKA GREMMELPREZ - BELGA

Le Mouvement ouvrier chrétien (MOC) s'est interrogé lundi "sur la stratégie qui vise à remplacer le PS, empêtré dans des affaires de mal gouvernance, par le MR qui tant à Bruxelles (Uccle, Ville de Bruxelles) qu'à Liège (Publifin) ou au niveau fédéral (Kazakhgate) se trouve également dans la tourmente".

Il rappelle que le cdH lui-même "n'est pas exempt de tout reproche dans différents dossiers qui concernent la gestion de l'argent public."

Le MOC s'inquiète de voir revenir le MR au pouvoir au niveau régional et communautaire. "Ce parti n'a cessé ces dernières années de construire une politique antisociale caractérisée au niveau fédéral (saut d'index, recul de l'âge de la pension, tax shift, etc)". Il demande ce qu'il adviendra de dossiers emblématiques comme le Pacte pour un enseignement d'Excellence, la finalisation des accords du non-marchand, la réforme des allocations familiales, l'assurance autonomie ou encore une nécessaire réforme fiscale.

"Qu'adviendra-t-il aussi de la résistance wallonne au CETA", le traité de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada, demande Christian Kunsch, président du MOC.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir