Crise politique à Verviers : Muriel Targnion pressentie pour rester bourgmestre de Verviers

Les négociations politiques se poursuivaient ce jeudi à Verviers dans le but de former une nouvelle majorité cette fois, avec Muriel Targnion comme bourgmestre mais sans l’échevin Alexandre Loffet.

Les socialistes verviétois se sont réunis mercredi soir afin de nouer un nouvel accord de majorité leur permettant de se maintenir au pouvoir, les formules précédentes ayant échoué. Ces dernières consistaient à remplacer l’actuelle bourgmestre Muriel Targnion par l’actuel président du CPAS et deuxième score du PS aux élections, Hasan Aydin, puis par le député fédéral et troisième score Malik Ben Achour.

Une nouvelle solution semble se dégager, qui consisterait à donner au PS quatre mandats sur neuf au collège communal, quatre au cartel MR - Nouveau Verviers – cdH tout en maintenant Muriel Targnion dans ses fonctions, elle qui a été exclu du Parti socialiste en 2020 avant de former Les Indignés, un nouveau groupe politique avec son échevin Alexandre Loffet et la conseillère Laurie Maréchal.

Cette option écarte toutefois l’actuel échevin des finances, Alexandre Loffet, de toute fonction scabinale. Or, pour valider ce scénario, il se pourrait que l’accord de MurielTargnion s’avère nécessaire, si les socialistes ne trouvent pas de consensus. Interrogée à ce sujet dans la presse locale, la bourgmestre pressentie a déclaré qu’elle se montrerait solidaire de son échevin.

Les socialistes espèrent désormais nouer un accord à quatre partis dans les prochains jours.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK