CRIOC: un comité pour faire la clarté

CRIOC: un comité pour faire la clarté
CRIOC: un comité pour faire la clarté - © Tous droits réservés

Après les critiques sur la gestion et la méthodologie des enquêtes au Centre de Recherche et d'Information des Organisations de Consommateurs (CRIOC), le ministre wallon de l'Environnement, Philippe Henry convoque en urgence un comité d'accompagnement pour le 8 mars.

La méthodologie des enquêtes du CRIOC ainsi que la gestion du personnel de cet organe subsidié par des fonds publics avaient été mis en question dans un article du Vif/L'Express.

Après les mises au point du directeur Marc Vandercammen et du CRIOC lui-même au sujet de sa méthodologie, le ministre Henry veut donc vérifier la façon dont travaille le CRIOC. Mardi, la FGTB avait également posé comme condition au maintien de Marc Vandercammen au poste de directeur la mise en place d'un comité d'audit ou d'éthique au CRIOC.

Le ministre a également demandé à son administration un rapport sur l'utilisation de la subvention reçue dans ce cadre, soit 165 000 euros. Deux conventions pluriannuelles lient le CRIOC à la Région wallonne, a indiqué pour sa part le ministre-président Rudy Demotte en réponse à une question d'actualité de Patrick Dupriez (Ecolo). L'une, qui relève de Philippe Henry, concerne l'étude du comportement des consommateurs par rapport à l'environnement et l'autre, qui relève du ministre de l'Agriculture, Carlo Di Antonio, porte sur la consommation alimentaire.



RTBF

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK