Crèches, hôpitaux... La Fédération Wallonie-Bruxelles prend des mesures pour endiguer le coronavirus

La Fédération Wallonie-Bruxelles annonce une série de mesures pour gérer l'épidémie
La Fédération Wallonie-Bruxelles annonce une série de mesures pour gérer l'épidémie - © Belga

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) a annoncé ce jeudi une série de mesures dans le cadre de la gestion de l'épidémie de covid-19 qui sévit actuellement en Belgique et ailleurs.

Au cours d'une conférence de presse, les ministres ont notamment indiqué vouloir solliciter l'État fédéral et l'Europe. Le gouvernement a aussi annoncé la mise en place d'un fonds d'urgence de 50 millions d'euros.

Le ministre du Budget Frédéric Daerden (PS) a indiqué vouloir demander une flexibilité à l'Europe dans le cadre budgétaire européen. "Il ne faut pas que nous soyons limités dans un carcan budgétaire qui ne nous permettrait pas de bien assumer cette crise", a-t-il dit, précisant ainsi son souhait de soutenir les différents acteurs et secteurs de la Fédération en garantissant les subventions, malgré les effets du confinement.

Fonds d'urgence de 50 millions d'euros

Concernant le fonds d'urgence de 50 millions d'euros, "il s'agit d'une première dotation provisionnelle qui va être mise en place pour couvrir des pertes de recettes liées à ce confinement et des augmentations de dépenses liées à des mesures de précaution ou d'adaptation dans certains secteurs" a précisé le ministre du Budget. "Je pense, par exemple, aux maisons de justice qui peuvent être amenées à réaliser des dépenses complémentaires pour des bracelets électroniques."


►►► À lire aussi: La Wallonie prend de nouvelles mesures et débloque 350 millions d'euros d'aides


Prenant la parole, la ministre de l'Enfance et des Médias Bénédicte Linard (Ecolo) a affirmé l'engagement du gouvernement pour préserver l'emploi et les rémunérations du personnel des milieux d'accueil subventionnés et non subventionnés. "Il est impératif d'éviter des faillites, qui engendreraient structurellement des pertes de places d'accueil", a-t-elle prévenu.

À l'inverse, les parents qui ne mettent plus leurs enfants à la crèche depuis lundi seront exonérés de devoir justifier ces absences.

La ministre de l'Enseignement supérieur et des Hôpitaux universitaires Valérie Glatigny (MR) a, elle, assuré que la Fédération se tient prête à étudier les demandes de soutien de l'effort des hôpitaux universitaires pour du matériel médical, des brancards, des appareils de monitoring, des respirateurs...

Stages médicaux maintenus

Quant aux stages dans les milieux tant médical que paramédical, ils seront maintenus "lorsque cela est possible et qu'il y a un encadrement pédagogique et sanitaire et que la sécurité est garantie et les normes d'hygiène respectées".

La ministre de l'Éducation Caroline Désir (PS) a, par ailleurs, précisé que certains membres du personnel scolaire disposant d'un diplôme et de compétences médicales et paramédicales pourront être sollicités pour venir en soutien dans les maisons de repos et autres structures de santé.

À cet effet, il a été demandé aux pouvoirs organisateurs et aux directions d'écoles de ne pas inclure ces membres du personnel dans l'organisation de l'accueil des élèves. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
Soir Première
en direct

La Première Bxl

Soir Première