Création d'un centre d'expertise à Hasselt pour lutter contre le crime organisé

Selon le modèle proposé par Jan Jambon, chaque ARIEC sera composé de trois personnes: un coordinateur, un juriste et un spécialiste de la gestion de l'information.
Selon le modèle proposé par Jan Jambon, chaque ARIEC sera composé de trois personnes: un coordinateur, un juriste et un spécialiste de la gestion de l'information. - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Hasselt disposera, à partir de ce mardi, d'un nouveau centre d'expertise et d'information d'arrondissement (ARIEC) qui mènera une expérience-pilote d'approche administrative de la criminalité organisée, chère à la politique menée par le ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA). Des projets-pilotes similaires sont prévus à Anvers, et à Namur, l'an prochain.

Selon le modèle proposé par Jan Jambon, chaque ARIEC sera composé de trois personnes: un coordinateur, un juriste et un spécialiste de la gestion de l'information.

Cette équipe est à la disposition des bourgmestres pour les alimenter en informations en provenance de services d'inspection et de sécurité dans des dossiers spécifiques et les aider à mettre en place des actions de contrôle coordonnées dans certains magasins, établissements horeca, voire dans le cadre d'événements. Autre mission: la sensibilisation sur les possibilités d'action de l'administration.

Ce nouvel outil est censé donner plus de capacité d'action aux bourgmestres et administrations locales dans la lutte contre le crime organisé, entre autres, en retirant des permis, ou en faisant procéder à des actions coordonnées de contrôle.

En Limbourg, les bourgmestres ont actuellement souvent trop peu d'information pour pouvoir agir de manière adéquate par exemple contre les bandes de motards qui ont souvent plusieurs visages tant dans le milieu, qu'à l'extérieur. Des informations complémentaires, telles que celles relatives à des problèmes avec la justice ou les douanes peuvent être utiles pour déterminer si quelqu'un doit recevoir ou non une attestation ou une autorisation.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK