Crash du MH17: Elio Di Rupo demande "une enquête sérieuse et impartiale"

Des rebelles prorusses bloquent l'accès au site du crash aux enquêteurs et aux journalistes
2 images
Des rebelles prorusses bloquent l'accès au site du crash aux enquêteurs et aux journalistes - © BULENT KILIC - BELGAIMAGE

Le Premier ministre en affaires courantes, Elio Di Rupo, demande aux séparatistes pro-russes qui contrôlent la zone où s'est écrasé le vol MH17 de Malaysia Airlines de donner un accès "immédiat, inconditionnel et sûr" aux experts et enquêteurs internationaux qui se sont rendus en Ukraine pour faire toute la lumière sur les raisons de la catastrophe. Il faut "garantir une enquête sérieuse et impartiale sur les faits", fait-il savoir dans un communiqué de presse diffusé dimanche.

Le vol MH17 de Malaysia Airlines a vraisemblablement été abattu par un missile sol-air jeudi au-dessus d'un territoire ukrainien contrôlé par les séparatistes pro-russes en guerre contre les autorités de Kiev depuis le mois de mars. Le drame a fait 298 victimes, parmi lesquelles 6 ressortissants de nationalité belge. Elio Di Rupo estime que le rapatriement rapide des dépouilles des victimes, effectué avec dignité, constitue "la priorité absolue".

Il ajoute que les autorités belges mettent actuellement tout en oeuvre pour y arriver. Au même titre que son homologue néerlandais Mark Rutte, qui a perdu 192 compatriotes dans la catastrophe, M. Di Rupo appelle la communauté internationale à peser de tout son poids pour qu'une enquête indépendante débouchant sur des résultats puisse être menée. Elio Di Rupo "condamne très fermement ce crime odieux" et réitère ses condoléances aux familles des victimes.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK