Covid-19 : un quatrième vaccin, celui de Johnson & Johnson arrive en Belgique

Ce lundi, le fabricant Johnson & Johnson livre à la Belgique les premières doses de son vaccin contre le Covid-19. Il s’agit d’une première livraison de 36.000 doses. Elles pourront être injectées d’ici quelques jours.

Un vaccin à dose unique

L’Agence européenne des médicaments a octroyé son feu vert au vaccin de Johnson & Johnson le 11 mars dernier. Ce vaccin se différencie des autres vaccins jusqu’à présent disponibles par le fait qu’il ne nécessite qu’une seule dose.

Ce vaccin repose sur une technologie de l’adénovirus, connue et utilisée depuis plus de dix ans par les laboratoires pharmaceutiques dans l’élaboration des vaccins. Il s’agit d’un virus modifié pour qu’il ne puisse pas se reproduire chez l’homme. Ce virus modifié a d’ailleurs déjà été utilisé par Johson & Johnson dans l’élaboration de son vaccin contre Ebola.

Les tests réalisés par les chercheurs de la firme pharmaceutique ont mis en évidence que leur vaccin entraînait une bonne réponse immunitaire dès la première dose. La protection contre les formes les plus sévères du Covid-19 serait de 85%, quatre semaines après l'injection, selon les informations communiquées par le fabricant.

36.000 doses livrées à la Belgique cette semaine.

Cette semaine, ce sont 36.000 doses que la firme pharmaceutique Johnson & Johnson livre à la Belgique. Dans deux semaines, le 26 avril, 62.400 doses seront livrées. Ensuite, c’est l’inconnue, Johnson & Johnson n’a pas encore communiqué d’informations plus précises quant au calendrier de livraison, a expliqué, samedi, la Task force vaccination. Au total, ce sont plus de 5 millions de doses du vaccin Johnson & Johnson que la Belgique a commandées au fabricant.

Comme c’est un vaccin à une seule injection, les 36.000 doses permettront logiquement de vacciner 36.000 personnes. Ce sera le cas d’ici quelques jours. Comme l’avait expliqué la task force vaccination, il y a quelques semaines, les vaccins sont d’abord acheminés vers un dépôt national, chez Medista. Celui-ci est ensuite chargé de reconditionner les boîtes de vaccins pour les adapter aux quantités attribuées aux différents centres de vaccination et y ajouter les aiguilles et les seringues nécessaires. La task force avait estimé qu’un délai de trois à cinq jours était nécessaire entre l’arrivée des vaccins sur le territoire belge et la mise à disposition dans les centres de vaccination.

Quelques rares cas de thromboses aux Etats-Unis

L’Agence européenne des médicaments garde un œil sur ce vaccin Johnson & Johnson. Un cas de thrombose s’est produit lors des tests et trois autres lors de la campagne de vaccination, dont un mortel. Vendredi, l’Agence européenne des médicaments (EMA) a indiqué enquêter sur des liens entre le vaccin de "JJ" et des cas de caillots sanguins.

Aux Etats-Unis, la FDA, l’Agence américaine des médicaments, a dit être au courant d’informations aux Etats-Unis "sur des événements thromboemboliques graves, parfois associés à une thrombopénie (bas niveaux de plaquettes dans le sang), qui se sont produits chez quelques individus après avoir reçu le vaccin contre le Covid-19 de Janssen", tout en n’ayant pas, pour le moment, "trouvé de lien de causalité avec la vaccination". La FDA continue son enquête.

Archives JT du 11/03/2021 - Vaccin Johnson et Jonhson : 5 millions commandés par la Belgique

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK