Coronavirus : une "Task-force et des mesures pour protéger l'économie wallonne

Coronavirus : une Task-force et des mesures pour protéger l’économie wallonne
Coronavirus : une Task-force et des mesures pour protéger l’économie wallonne - © BRUNO FAHY - BELGA

Willy Borsus a décidé de créer une Task-force pour aider et accompagner les entreprises wallonnes à faire face aux répercussions économiques liées au coronavirus. Le ministre wallon de l’économie a donc convoqué une réunion cet après-midi avec différents acteurs comme le SPW Economie, l’Union des classes moyennes, le Syndicat neutre des indépendants ou encore l’agence wallonne à l’exportation.

Les risques qui pèsent sur l’économie wallonne ne sont pas négligeables. "L’important est évidemment la dimension sanitaire et humaine mais les impacts économiques sont déjà là", indique Willy BorsusLes secteurs les plus directement concernés sont le tourisme, l’horeca et les transports mais pas seulement. "Les sous-traitants sont impactés, les pièces pour assembler tel ou tel produit ne sont pas fournies dans les délais. Donc certaines entreprises sont aujourd’hui déjà confrontées à des difficultés et on doit répondre à cette situation."

Le Syndicat neutre des indépendants met l’accent sur les difficultés dans le secteur Horeca et plus spécifiquement les restaurants asiatiques qui sont principalement touchés. Comparativement à l’année dernière, à la même période, une baisse de 70% du chiffre d’affaires est déjà constatée.

Un numéro spécial et des aides financières

Le ministre annonce qu’un numéro, le "1890" sera mis à disposition dès ce mercredi pour aider, accompagner et répondre aux questions des entreprises. Mais ce n’est pas tout. Il y a aussi des aides financières sous forme de garantie et de prêts de trésorerie en concertation avec les banques.

Avec quelle limite de budget ? "C’est la difficulté de la situation qu’on rencontre aujourd’hui puisqu’on n’en connaît pas la longueur dans le temps, ni l’ampleur. C’est la raison pour laquelle cette Task-force va se réunir régulièrement pour adapter le dispositif" précise le ministre wallon.